Actualités

Commémorons ensemble l’anniversaire de la décapitation publique de 15 esclaves après la révolte de Saint-Leu

Un appel du Parti Communiste Réunionnais

Témoignages.re / 10 avril 2012

Le Parti communiste Réunionnais rappelait hier dans un communiqué le long travail fait et restant à faire de commémoration pour nos ancêtres esclaves ou engagés. Le P.C.R. invite chacun à organiser des actions durant ce mois d’avril pour commémorer le 200ème anniversaire de la décapitation publique de 15 esclaves dans cinq communes des quatre micro-régions du pays. Les intertitres sont de Témoignages.

« L’an dernier, tout au long de l’année et dans toute l’île, les Réunionnais ont célébré par diverses actions le 200ème anniversaire de la révolte de nos ancêtres esclaves dans la région de Saint-Leu. De nombreuses associations culturelles, regroupées au sein du K.L.É. (Kolèktif Lané Éli), des artistes et des collectivités ont apporté leur soutien à ces actions, afin que le peuple réunionnais connaisse davantage le déroulement de cette révolte lancée à l’initiative de l’esclave Élie et ses ami(e)s dans la ravine du Trou.
Ces initiatives ont également permis de rendre un hommage à l’héroïsme de ces combattants de la liberté anti-esclavagistes, qui ont été victimes d’une répression atroce par le pouvoir politico-judiciaire colonialiste de l’époque. Enfin, elles furent l’occasion pour beaucoup de nos compatriotes de tirer des enseignements de cet événement capital de notre histoire, qui a gravement illustré la violence du système esclavagiste dans notre pays.

S’approprier l’Histoire

Mais il y a encore un énorme travail à accomplir pour que les Réunionnaises et les Réunionnais s’approprient leur Histoire, qui est un des éléments essentiels de leur culture et de leur identité spécifiques. Car cette Histoire, comme les autres éléments de notre réunionnité, a été trop longtemps victime d’un négationnisme, d’une non-information et d’un mépris affligeants.
Depuis plus de cinquante ans, le Parti Communiste Réunionnais se bat pour résister à toutes ces formes de non-respect de nos droits et de notre dignité. D’où son soutien apporté en 2011 à la célébration du bicentenaire de la révolte des esclaves.
C’est aussi la raison pour laquelle, le P.C.R. invite nos compatriotes à organiser des actions durant ce mois d’avril pour commémorer le 200ème anniversaire de la décapitation publique de 15 esclaves dans cinq communes des quatre micro-régions du pays : le 10 avril à Saint-Denis, le 15 avril à Saint-Paul, à Saint-Leu et à Saint-Pierre, le 23 avril à Saint-Benoît. Le P.C.R. souhaite également que cette commémoration soit pérennisée dans les années à venir, afin que jamais nous n’oubliions cette horreur vécue par nos ancêtres durant la période de l’esclavage, dont les séquelles sont encore perceptibles chaque jour aujourd’hui dans notre société néo-coloniale.

L’importance d’un projet louant l’interculturalité réunionnaise

C’est aussi une occasion de rappeler la gravité de la décision politicienne arbitraire et scandaleuse prise par la nouvelle direction de la Région, avec la complicité de certains élus dits de gauche, de supprimer le projet de créer une Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise. Les discriminations culturelles et identitaires infligées au peuple réunionnais, l’infériorisation de notre interculturalité réunionnaise et les atteintes portées à la solidarité de notre peuple illustrent plus que jamais l’importance de la réalisation de ce projet, un grand service d’intérêt public consacré à la construction d’une société harmonieuse et fraternelle ».

Le Bureau de Presse du Parti Communiste Réunionnais

Le Port le 9 avril 2012.

Une première cérémonie à Saint-Denis

Une cérémonie commémorative du 200ème anniversaire de la décapitation publique de 15 esclaves est organisée ce mardi 10 avril à 16h30, près de la piscine du Barachois à Saint-Denis, en mémoire de l’exécution de Géréon et Jasmin.


Kanalreunion.com