Actualités

Comment l’UMP compte-t-elle maintenir son influence ?

J.B. / 16 juin 2011

Dans notre édition d’hier, nous interrogions sur les raisons qui poussent le "JIR" à soutenir Michel Vergoz. Il suffit de regarder le rapport de force à la veille des Sénatoriales. À La Réunion, l’UMP sera la grande perdante, sauf si…

Pour la première fois, notre île aura quatre sénateurs pour la représenter au Palais du Luxembourg. Ces parlementaires sont élus par de grands électeurs. Mais la répartition politique de ces derniers n’a plus grand-chose à voir avec celle de la précédente Sénatoriale en 2001.
Voici 10 ans, l’UMP avait pu compter sur une implantation lui permettant de faire élire deux sénateurs sur trois : Jean-Paul Virapoullé et Anne-Marie Payet. Pour sa part, Paul Vergès était l’élu d’une liste d’union des forces de progrès.
Mais septembre 2011 ne sera pas septembre 2001. Tout ce que l’UMP peut espérer, c’est au mieux avoir un élu.
C’est un recul important, qui permet de créer une dynamique de victoire chez les forces du changement. C’est là qu’interviennent la candidature de Michel Vergoz et le curieux soutien du "JIR".

Tout au long de son parcours politique, l’ancien giscardien a fait plusieurs fois capoter des initiatives des forces de progrès qui pouvaient faire avancer La Réunion. Il s’était ainsi allié à Jean-Paul Virapoullé pour faire échouer la réforme administrative présentée par Lionel Jospin, un Premier ministre socialiste. Dans la même logique, il avait fait courir le risque de faire perdre aux forces de progrès la Région en 2004. Cette institution était alors le seul contre-pouvoir des progressistes face à la mainmise de l’UMP sur la quasi-totalité des collectivités à La Réunion en plus du Parlement et de l’Élysée.
En 2010, Michel Vergoz a été le principal artisan de la victoire de l’UMP aux Régionales. Cela a eu pour conséquence l’arrêt de projets qui sont pourtant soutenus par Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste : tram-train, Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise, énergies renouvelables. Par conséquent, les décisions de Michel Vergoz ont permis à l’UMP de gagner en influence.

Avec Michel Vergoz élu, l’UMP n’est pas perdante. Il suffit de constater le comportement et les votes à la Région de l’ancienne tête de liste PS depuis mars dernier. Michel Vergoz s’oppose à l’Alliance, mais pas à la politique de Didier Robert. C’est manifestement la traduction d’un accord sur le fond.
Apparaît alors le "Journal de l’île" qui commence par écrire une série d’articles s’en prenant violemment à Pierre Vergès. Puis, à la veille de la réunion du Comité fédéral du PS, le "JIR" publie un étonnant soutien à la candidature de Michel Vergoz, garant d’un « PS soucieux de son unité ».
Le "JIR" est dans son rôle, car il a bien senti qu’avec Michel Vergoz au Sénat, l’UMP ne verra pas l’influence de ses idées diminuer.

J.B.


Vie de nos sections

Ensemble, comment mener le débat avec nos adhérents(es) et la population. Quelles perspectives pour 2012, en renforçant notre Parti par une campagne dynamique des adhésions.

Programme des réunions de cellules pour le mois de juin 2011

• Section du Port :
Mercredi 22 juin à 17h00 - Ruelle Barthez (Say)

• Section de La Plaine des Palmistes
Samedi 18 juin à 15h00

• Section de Sainte-Suzanne
Réunions prévues à 17 heures
Vendredi 17 juin : Jacques Cargot, Jacques Bel Air, Grande Ravine…
Mercredi 22 juin : Bagatelle, Grande Montée, Camp Créole…
Mercredi 29 juin : Ville, Village, Marine, Bellevue, Renaissance…

• Section de Saint-Joseph
Vendredi 17 juin à 17h00 : réunion à la Crête
Samedi 18 juin à 17h30 : réunion à la Plaine des Grègues
Mercredi 22 juin à 17h30 : réunion à Cayenne
Vendredi 24 juin à 18h00 : Comité de section

• Section de Bras-Panon
Vendredi 17 juin : Rivière du Mat Bengali à 18h00
Vendredi 24 juin : Bellevue à 18h00
D’autres réunions sont prévues, et seront communiquées ultérieurement.


Kanalreunion.com