Actualités

Comment sauver La Réunion ?

Dans la mondialisation ultra-libérale

Témoignages.re / 12 avril 2012

Un des tournants de notre époque, c’est l’intégration de La Réunion dans une mondialisation à orientation ultra-libérale. Comment sauver un petit pays comme le nôtre, à qui il a toujours été imposé de regarder uniquement vers un pays d’Europe ? Les forces du changement en France ont accepté le principe du co-développement, seule manière de sauver La Réunion et ses voisins. Le prochain président de la République devra donc œuvrer dans ce sens.

Dans 10 jours, les Réunionnais vont participer au premier tour de l’élection présidentielle. Le président qui sortira des urnes sollicitera probablement un autre mandat ce qui nous projette dans 10 ans. À cette échéance, notre île aura une population de 950.000 habitants. Mais son environnement international ne sera plus le même qu’aujourd’hui.
Les dix prochaines années verront en effet la poursuite de la croissance de la Chine, de l’Inde et des autres pays émergents. Dans le même temps, l’Europe sera-t-elle sortie de sa pire crise économique depuis les années 1930 ?
Tout cela a lieu dans une économie mondialisée. Les discussions se déroulent à l’échelle de la planète. Un pays de 60 millions d’habitants comme la France n’est même plus un acteur à part entière. C’est en effet un fonctionnaire de la Commission européenne qui négocie au nom de 500 millions d’Européens les règles du marché unique mondial en train de se mettre en place.
Ce qui va se jouer dans les années à venir, c’est l’intégration de La Réunion dans cette mondialisation à orientation ultra-libérale.

Les précédentes intégrations

Depuis 1946, les Réunionnais ont connu une double intégration économique. Tout d’abord dans le marché français, puis dans l’Europe. Notre économie sortait de plusieurs siècles de colonisation, elle était donc sous-développée. Et elle fut donc en concurrence avec celle des pays parmi les plus avancés du monde. Le résultat fut catastrophique, en quelques décennies la quasi-totalité de notre outil productif a été liquidée, car il n’était pas de taille à lutter. La Réunion était un pays d’industries, avec de nombreuses usines organisées autour d’un chemin de fer. Ces exportations étaient égales à ses importations. L’intégration a changé cet équilibre, avec des exportations qui n’ont pas bougé, et des importations multipliées par plus de 10.
D’agricole et industrielle, notre île est devenue un pays de chômage massif. Le tiers des travailleurs sont exclus de la production, et la moitié des Réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Voilà l’état dans lequel le pays s’apprête à intégrer le marché unique mondial.

Le co-développement

Dans les propositions que les candidats des forces de progrès ont acceptées, le Parti communiste réunionnais demande une plus forte intégration de notre île dans son environnement régional en allant vers le co-développement.
Le co-développement consiste notamment à rechercher les complémentarités entre les pays de notre région. C’est une approche alternative à celle du libre-échange que l’Europe et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) veulent imposer. Rappelons que le libre-échange consiste à mettre les travailleurs en concurrence afin de baisser les prix, même si les dégâts sociaux sont considérables.
Le co-développement amène les Réunionnais à regarder autour d’eux et non plus seulement vers un pays situé dans une autre partie du monde, à 10.000 kilomètres d’ici.

Sauvons La Réunion

En mai 2008, la Région Réunion avait accueilli une première réunion réfléchissant à ce que peut être une stratégie de co-développement. Rassemblant des délégués de toutes les îles de notre région, des orientations avaient été fixées pour l’autonomie énergétique et l’autosuffisance alimentaire. Ainsi, les avancées obtenues par La Réunion dans les énergies renouvelables pourraient être partagées avec nos voisins, par notamment la création d’une Agence régionale de l’Énergie Océan Indien. Pendant ce temps, des transferts de technologies seraient mobilisés pour que Madagascar puisse redevenir le grenier de l’Océan Indien, pilier de l’autosuffisance alimentaire d’une région de plusieurs dizaines de millions d’habitants.
Dans 10 jours, nous pouvons garder l’espoir de sauver La Réunion, en votant pour qu’un nouveau président de la République applique ces propositions.

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLE ET LÉGISLATIVES (2ème circonscription)

Toutes et tous au

Meeting de lancement de campagne de

Jean-Yves LANGENIER

et Thérèse RICA

le vendredi 13 avril 2012 à 18 heures

au restaurant Délices de Moulin Joli

rue Mahatma Gandhi à La Possession face au magasin Vulco

Domin i komans zordi !

www.jylangenier.re

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLE ET LÉGISLATIVES (3ème circonscription)

Demain à 18h30

Avec Yvan DEJEAN

Candidat du PCR aux législatives

Meeting à Gol les Hauts

Rendez-vous à 18h30

Chez Mme Marie-Claude Souton



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La réunion est un des plus beaux endroits au monde ayant une richesse particulière en terme de culture et de traditions. C’est pour ça qu’une sorte d’indépendant doit être mise en place. Non pas une indépendance totale, mais un ministère particulier qui permet de mieux faire évoluer l’île et ses habitants.

     
     
    Il existe tellement de casinos en ligne disponibles qu’il est très difficile de choisir quels jeux de poker il faut jouer pour avoir des chances de gagner dans un casino en ligne

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com