Actualités

Confirmation de la victoire du respect de la parole donnée

Sainte-Suzanne : la justice ne remet pas en cause la décision du peuple

Témoignages.re / 19 juillet 2012

Hier avait lieu une réunion d’information de la section PCR de Sainte-Suzanne avec à l’ordre du jour la confirmation de la victoire de la liste conduite par Maurice Gironcel aux dernières municipales partielles. À Sainte-Suzanne, le peuple a fait respecter la parole donnée. Gonflés à bloc par cette nouvelle, les militants communistes sont repartis dans la lutte, plus motivés que jamais. Voici le communiqué diffusé hier à la presse par la section communiste de Sainte-Suzanne :

« Avec la section du Parti Communiste de Sainte-Suzanne, plusieurs centaines de camarades se sont réunis le mercredi 18 juillet 2012 à 17h afin d’informer les militantes et militants que le recours déposé par Daniel Alamélou, visant à annuler les élections municipales partielles, a été rejeté par le tribunal administratif de Saint-Denis en date du 13 juillet 2012.
La décision du peuple a été validée par le tribunal. Daniel Alamélou a été une fois de plus débouté.

Attachement aux principes du PCR

Rappelons que le peuple de Sainte-Suzanne avait fait respecter la parole donnée. En montrant son attachement aux principes du PCR, la population de Sainte-Suzanne avait rétabli ce qu’elle avait décidé en 2008 : Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne.
Sainte Suzanne a ainsi montré que c’est le peuple qui décide. Les militantes et militants, soutenus par une large majorité, ont mené le combat pour que l’engagement public de redonner la parole au peuple soit respecté. Ils ont infligé une défaite à celles et ceux qui n’ont pas respecté cet engagement commun et qui ont privilégié leur seul intérêt personnel.

« Être présents quotidiennement aux côtés de la population »

Aujourd’hui, la population de Sainte-Suzanne a auprès d’elle une équipe à l’écoute et à son service dans son difficile quotidien.
En effet, notre pays connaît des difficultés sans précédent. 153.000 demandeurs d’emploi, 69% des jeunes non scolarisés au chômage, la moitié de la population sous le seuil de pauvreté, cherté de la vie, manque de logements… tous ces indicateurs sont ceux de la plus grande crise jamais connue dans notre île, et cela au moment où la croissance démographique impose d’importants investissements pour accueillir un million d’habitants dans moins de 20 ans. Et Sainte-Suzanne n’échappe à cette crise.

Face à cette situation, plus que jamais, le travail doit continuer. Un projet réunionnais de développement doit s’imposer.
A l’issue de cette réunion, les militantes et militants vont poursuivre la campagne pour les adhésions et continueront à être présents quotidiennement aux côtés de la population. »


Kanalreunion.com