Actualités

Constater le travail réalisé dans la commune du Port

Visite de Nassimah Dindar

Céline Tabou / 23 février 2011

Après s’être rendu dans plusieurs villes comme Saint-Joseph, Les Avirons, l’Etang Salé, Saint Benoit, entre autres, la présidente du Conseil général s’est rendue mardi 22 février à la mairie du Port, afin de constater l’avancement des projets financés par le Département au cours de la mandature 2008-2010.

Lors d’un rassemblement dans les locaux temporaires de la mairie, la présidente et le maire de la ville Jean-Yves Langenier ont retracé l’évolution des projets mis en place à travers le Contrat de coopération communale (CCC). Le Département a investi plus de 22 millions d’euros pour la commune afin de poursuivre « la cohérence du schéma direct d’aménagement de la commune », depuis 1971.

La cohérence d’une politique communale et départementale

La présidente du Conseil général a expliqué que « pour ce mandat qui s’achève, Le Port a été fortement accompagné dans la réalisation de projets », tels que la caserne du SDIS, la Cité Ariste Bolon, la réhabilitation des écoles primaires, l’ANRU, et le groupement d’unité territoriale (GUT). Mais également l’EHPAD, dont la présidente du département a assuré la réalisation suite à l’accord de l’ARS pour le lancement de ce projet pour les personnes âgées.
Félicitant le travail réalisé par la commune, la présidente a rappelé la « ténacité » du conseiller départemental, Jean-Yves Langenier, et salué « la cohérence, le dynamisme et l’engagement » dans la réalisation de projet pour le bien-être des Portois. Les jeunes et les personnes âgées ont été la priorité de cette mandature, notamment avec la création de cinq chantiers d’insertion, la réhabilitation et la reconstruction d’écoles et de bâtiments.

Le Port, ville la plus jeune de l’île

« Avec plus de 2.500 habitants par km2, notre population est de condition modeste. Nous avons plus de 4.000 locataires du RMI et une population issue d’un milieu ouvrier » a expliqué le maire du Port, pour expliquer pourquoi la commune a tenu à trouver des moyens de loger une population modeste. « Le droit à un logement décent, un environnement de qualité sont les deux lignes directrices du Conseil général et de la mairie. Nassihma Dindar a d’ailleurs salué le volontarisme de toute l’équipe de la mairie.
Le maire a de plus annoncé que l’Association Internationale de l’Aménagement allait arriver au Port afin de pousser la réflexion avec le TCO, le Département, la Région, mais également la marie et le monde économique sur les possibles aménagements à faire sur la zone arrière du port. Cette réflexion aura à long terme une perspective de développement social et économique pour les Portois.

Céline Tabou


Kanalreunion.com