Actualités

Construisons 25.000 logements sociaux en 3 ans

Propositions

Témoignages.re / 13 avril 2012

L’urgence, c’est de répondre aux demandes. Pour cela, le Parti Communiste Réunionnais propose de lancer un grand chantier : la construction de 25.000 logements en 3 ans. En faisant respecter la dignité des Réunionnais, il sera possible de créer des milliers d’emplois.

Le “Pacte de développement durable, solidaire et responsable pour La Réunion” présenté aux candidats progressistes à l’élection présidentielle, fait état de cinq thèmes majeurs pour répondre à l’urgence sociale. L’un de ces thèmes est le logement. Le PCR souhaite que le DALO (Droit au Logement Opposable) soit respecté, à travers un programme sur 3 ans pour résorber les 25.000 demandes actuelles en souffrance. Pour pouvoir anticiper les besoins, un programme de construction et de rénovation sur 20 ans, encadré et financé, opposable à tout changement de gouvernement est préconisé afin de répondre aux défis de l’augmentation démographique.

Plus de responsabilités aux Réunionnais

Le Parti Communiste Réunionnais propose une programmation pluri-annuelle de la LBU (ligne budgétaire unique), qui doit demeurer le socle du financement du logement social. Cette programmation correspond à une évaluation des besoins réels, il faut pour cela obtenir une revalorisation de la LBU. Le Pacte de développement réfute l’idée que la défiscalisation se substitue à la LBU.
Dans la dizaine de propositions faites auprès des candidats à la présidentielle, le PCR souhaite simplifier et déconcentrer les procédures d’agrément de la défiscalisation retenu par la LODEOM et qui est une ressource complémentaire du logement social.

Innovons pour construire moins cher

“Le Pacte de développement durable, solidaire et responsable pour La Réunion” propose de développer un produit d’accession sociale qui soit financièrement viable et permettrait un équilibre entre les logements en locatif et ceux en accession ; mobiliser les compétences d’acteurs privés, publics ou para-publics pour pousser à la recherche et à la réalisation de nouveaux modèles de logements, de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux, afin de faire baisser les coûts et de construire des logements mieux adaptés au mode de vie ainsi qu’au climat réunionnais ; favoriser des opérations d’auto-construction notamment au profit d’allocataires du RSA (revenu de solidarité active) et entre autres renforcer la participation de l’ARMOS à l’élaboration des textes réglementaires au niveau national et au sein Comité Départemental de l’Habitat local pour assurer une adaptation permanente et plus opérationnelle des dispositifs réglementaires et financiers à la réalité du terrain.

La question du foncier

Le Parti Communiste Réunionnais préconise également le recensement du foncier disponible et notamment mobilisation du foncier libre appartenant à l’État, en application des mesures arrêtées par le CIOM (Conseil interministériel de l’Outre-mer) en 2009, la taxation de la plus-value foncière afin de compléter les fonds d’aménagement et le lancement d’un plan de réhabilitation des logements dégradés, à la hauteur des besoins, parallèlement à la construction de logements neufs.

Pour sortir de la crise

- construction de 25.000 logements sociaux en 3 ans.

- un grand chantier du logement lancé pour 20 ans, qu’aucun gouvernement ne pourra remettre en cause.

- programmation plusieurs années en avance de la subvention de l’État (la LBU).

- les agréments de défiscalisation décidés à La Réunion, pas à Paris.

- baisse du coût de construction.

- valorisons nos savoir-faire en soutenant l’autoconstruction.

- taxation de ceux qui spéculent sur le déclassement de leur terrain.

- mise à disposition des terrains de l’État pour construire des logements sociaux.


Réponse favorable

Sur la nécessité de construire des logements sociaux et privés, les candidats progressistes François Hollande, au parti socialiste et Jean-Luc Mélenchon, du Front de Gauche, ont répondu positivement aux propositions du Parti Communiste Réunionnais.

François Hollande a dans sa lettre indiqué qu’il fallait « dynamiser la production pour répondre au double enjeu du soutien de l’activité économique et de la satisfaction des besoins de la population. La remise à niveau des crédits de la Ligne Budgétaire Unique et la simplification des procédures de défiscalisation seront donc deux priorités incontournables durant la prochaine mandature. II m’apparaît également essentiel de lutter contre la spéculation foncière et de maîtriser les prix de l’habitat en recensant les réserves dont dispose l’État pour y construire des logements ».

De son côté, Jean-Luc Mélenchon s’est également engagé à combler « le retard grandissant de logements notamment sociaux à La Réunion. L’État mettra les moyens nécessaires afin d’atteindre l’objectif annuel de 10.000 logements dont 7.000 sociaux. Pour cela, la LBU sera augmentée de façon significative afin de résorber cette situation en 2 mandatures ».


Kanalreunion.com