Actualités

Continuer de travailler pour Sainte-Suzanne

Grand succès pour l’assemblée générale de la Section PCR

Témoignages.re / 15 octobre 2013

Devant près de 600 militants et militantes, Maurice Gironcel a été choisi à l’unanimité pour être tête de liste des municipales de 2014. À l’occasion de l’assemblée générale de la section, mercredi, la plate forme communale du parti a été exposée et des propositions ont été faites pour le développement de la commune.

JPEG - 66.4 ko
La salle était rapidement trop petite pour contenir tous les militants venus participer. L’assemblée générale de Sainte-Suzanne a montré le dynamisme du Parti.

En présence d’invités comme Eddy Adékalom, Martial Turpin, secrétaire de section de Sainte-Suzanne, a présidé cette assemblée ou plusieurs thématiques ont été mises en avant comme l’agriculture, l’emploi, le personnel communal, la jeunesse et la solidarité envers les autres sections de l’île.

Porter la voix du parti

Le 20 octobre prochain sera l’occasion « pour le parti de présenter son projet de développement pour La Réunion » , a introduit Martial Turpin. En effet, « le 20 octobre revêt un caractère fort, car on veut marquer le coup vis-à-vis de la situation actuelle à La Réunion » , a indiqué Antonin Nivarosa. Ce dernier a rappelé la pauvreté et la précarité croissante à La Réunion et les conditions de plus en plus difficiles dans lesquelles vivent des milliers de Réunionnais : « Le gouvernement a pris des engagements, il doit respecter la parole qu’il nous a donnée le 2 avril 2012. C’est pourquoi il faut faire entendre notre voix » . Antonin Nivarosa a ainsi affirmé « il ne faut pas réagir, mais agir, comme le 20 octobre, pour lancer un message très fort au gouvernement pour qu’il revienne sur nos propositions » .

La voix du parti sera également portée à Saint-André, où se tiendra une assemblée générale, vendredi. L’ensemble des intervenants, dont Élie Hoarau, Martial Turpin, Yvan Dejean, Maurice Gironcel ont appelé à la solidarité de la section de Sainte-Suzanne pour l’assemblée générale de Saint André. « Il faut être solidaire de nos camarades qui luttent à Saint-André » , a indiqué Élie Hoarau.

Un développement durable, social et solidaire

Cette assemblée générale a été le moment pour présenter le projet du parti pour La Réunion, mais aussi pour Sainte-Suzanne. Dans le domaine de l’agriculture, Marcel Pony a évoqué l’importance de respecter « l’héritage de nos anciens qui nous ont laissé la terre, mais aussi du PCR » . Pour ce dernier, l’agriculture concerne « l’aménagement du territoire, car il faut avoir un terrain pour bâtir une case et pouvoir produire » . « L’agriculture est la principale activité économique de La Réunion et de Sainte-Suzanne » , « la canne doit rester le pivot essentiel de notre agriculture » .

Puis le secrétaire général, Yvan Dejean, a rappelé les propositions du parti concernant la valorisation des minimas sociaux et des petites retraites, mais aussi la titularisation de tout le personnel communal avant la fin du quinquennat avec l’accompagnement du gouvernement. Ce dernier a aussi évoqué la création des deux grands services d’aide à la personne et de protection de l’environnement, pouvant créer des milliers d’emplois. « Est-ce que c’est normal que La Réunion, dont on dit qu’elle est une partie de la République française, 5ème puissance économique mondiale, soit dans la situation que l’on connait aujourd’hui », s’est indigné Yvan Dejean.

Sans rappeler les chiffres, ce dernier a pointé du doigt l’illettrisme, le chômage, la pauvreté, mais aussi les demandes de logement en souffrance et l’augmentation des violences intrafamiliales et criminelles. Face à un système qui a atteint ses limites et accentue l’apartheid social dans lequel se situe La Réunion, Yvan Dejean a indiqué que « le PCR est le seul à remettre en cause ce système, c’est pourquoi nos dirigeants ont été emprisonnés et des militants ont été tués » .

« Servir le peuple »

Lors de son allocution, Élie Hoarau a affirmé : « Je crois qu’on a mené ensemble de longues batailles à Sainte-Suzanne, avec succès ». Les batailles à venir « seront couronnées de succès » parce qu’à Sainte-Suzanne, « on a plus que jamais besoin d’une équipe d’homme et de femme, fidèle à un combat, fidèle à une idéologie. Il faut que cette équipe qui gagne en 2017 pour Sainte-Suzanne et pour toute La Réunion ». Une fidélité que la jeune génération de militantes et militants a tenu à exprimer lors de cette assemblée.

Éva Sambenoun s’est exprimée au nom des jeunes de la section, « je peux témoigner de la place que le parti laisse aux jeunes ». Conseillère municipale depuis 2012, « je suis fière de représenter notre section au Conseil Politique de notre parti. Je suis aussi très fière d’apporter ma contribution aux travaux destinés à développer notre commune, notre pays et notre parti » .

Cette dernière a ajouté : « mes convictions en tant que communiste Réunionnaise se renforcent de jour en jour, grâce à l’engagement de nos secrétaires généraux, de notre secrétaire de section, Martial Turpin, mais aussi et surtout de tous les militants et militantes de Sainte-Suzanne » . Cette dernière a retracé les principaux projets de développement de la commune et de la micro-région nord, comme le stade en Eaux vives, la construction de logement et d’école. Mais pour la jeune femme, «  son engagement envers le camarade Lucet Langenier et le travail réalisé dans la ligne politique menée par Paul Vergès à la Région, sont les plus belles réussites de développement à Sainte-Suzanne ». « Cet homme rassembleur, au-delà des clivages politiques, est actuellement président de la CINOR et maire de Sainte-Suzanne » , a conclu Éva Sambenoun, en proposant Maurice Gironcel, tête de liste aux municipales.

Une proposition reçue à l’unanimité par Martial Turpin, qui a officiellement présenté Maurice Gironcel. Ce dernier, ovationné à plusieurs reprises, a mis l’accent sur les défis à venir pour Sainte-Suzanne, mais aussi pour les militants de la section : « Il ne faut pas croire que c’est facile. Le combat continue » . Pour ce dernier, « il faut dire la vérité aux gens »  : Pas de démagogie, pas de promesses. « On vous propose un chemin difficile pour changer les choses à La Réunion, ce chemin est la lutte et le combat » . Maurice Gironcel a remercié l’ensemble des militants de la section et conclu : « Un combat n’est jamais gagné d’avance, il faut être tous ensemble pour servir le peuple » .


Kanalreunion.com