Actualités

Contraintes sans précédent pour un voyage de président de la République

Dans 5 jours, François Hollande à La Réunion

Témoignages.re / 16 août 2014

En France, le chiffre de la croissance du second trimestre ont été rendus publics jeudi. Il est inférieur aux prévisions du gouvernement, et il confirme bien la rentrée difficile annoncée par le Premier ministre. Jamais un président de la République n’est venu à La Réunion dans un tel contexte de crise.

JPEG - 56.8 ko
La moitié des Réunionnais sont sous le seuil de pauvreté. Toute diminution de l’aide sociale aura de graves répercussions. (photo Toniox)

Depuis jeudi, une information tourne en boucle. C’est le chiffre de la croissance économique de la France. Celui du second trimestre est le même que pour les trois premiers mois de l’année : 0%. La France est donc au bord de la récession. L’Europe reste le continent le moins dynamique sur le plan économique.
Pour cette année, le gouvernement avait prévu un déficit public de 3,8% du PIB. Le ministre du Budget annonce qu’il faudra s’attendre à dépasser 4%. Pour 2015, le gouvernement français s’était engagé à ne pas dépasser 3%, ce ne sera pas possible avec les mesures actuelles. Cet objectif devait être atteint en 2013, Paris a obtenu deux reports d’un an. Juste après la nomination de Manuel Valls à Matignon, la France avait tenté de négocier un report de la date butoir. L’Europe a refusé d’aller plus loin dans le traitement de faveur.
Il existe donc deux possibilités, avec des effets sur La Réunion.

Versement des fonds européens suspendus ?

La première, c’est la poursuite de la politique actuelle. L’austérité continue, mais l’objectif de laisser le déficit public sous les 3% du PIB n’est pas atteint en 2015. La France s’expose donc à des sanctions. Cela peut aller jusqu’à la suspension du versement des fonds structurels européens. Rappelons que pour La Réunion, leur montant est d’environ 2 milliards d’euros sur 6 ans. C’est le résultat d’une bataille menée au Parlement européen par Elie Hoarau et Younous Omarjee.
De nombreux projets dépendent de ces fonds, ainsi que la formation. Si Paris ne tient pas son engagement et si l’Europe décide de sanctionner la France pour promesse non tenue, alors ce sera une catastrophe pour La Réunion.
Il est facile d’imaginer la pression qui pèsera sur les décideurs européens au moment décisif. Car des pays comme l’Irlande ou la Grèce ont pris des mesures drastiques pour tenter de recoller aux normes budgétaires européennes. Quant à l’Allemagne, elle a réduit les droits des travailleurs pour baisser les dépenses sociales. Ces pays accepteraient-ils que la France passe entre les gouttes ?

L’Etat payera-t-il davantage ?

La seconde possibilité, ce sont de nouvelles mesures pour réduire le déficit public en dessous de 3% du PIB en 2015. Soit la France augmente considérablement ses recettes, soit elle baisse encore plus drastiquement ses dépenses. Compte tenu de la stagnation de l’activité, c’est le levier fiscal et/ou de nouvelles mesures d’austérité.
Cette année, la France a adopté un budget rectificatif. C’est le Pacte de responsabilité et le plan d’économies de 50 milliards à répartir sur 3 ans.
Les Réunionnais subissent déjà les effets de ce plan. Ce sont en particulier les collectivités qui voient les dotations de l’Etat diminuer.
A moins de 3 ans de la présidentielle, le gouvernement peut-il encore aller plus loin dans l’austérité ?
Dans 5 jours, le président de la République sera dans notre île. Sur plusieurs dossiers essentiels, il est question de la contribution de l’Etat. C’est le cas de la canne à sucre. Une hausse des subventions de la France est demandée pour sauver la filière. Pour la sur-rémunération, ce sont 600 millions d’euros que l’Etat verse chaque année pour les agents en poste à La Réunion. Or, la sur-rémunération est remise en cause par un rapport du Sénat. Les patrons demandent aussi une augmentation de l’effort de l’Etat.
Dans ce contexte de restrictions, le président de la République pourra-t-il satisfaire les attentes de ses différents secteurs ?

M.M.


Kanalreunion.com