Actualités

Coup de com’ pour dissimuler un crime économique

L’attaque contre Air Austral masque la disparition du protocole de Matignon

Geoffroy Géraud-Legros / 30 septembre 2010

Cette fois, c’en est fini du protocole de Matignon. Des 3 milliards obtenus par Paul Vergès en 2007, il restera à peine 600 millions, si jamais un nouvel accord est signé...et il n’est pas près d’être signé. C’est le constat qui ressort d’une déclaration faite "au passage" par Didier Robert, qui porte l’entière responsabilité de la perte de cet argent. Un échec et une catastrophe économique passée totalement inaperçue… dissimulée par un coup de force volontairement déclenché à la tête d’Air Austral.

Vendredi dernier, Didier Robert, accompagné de trois collègues — dont Jean-Louis Lagourgue — tentait sans préavis de prendre la tête de la SEMATRA, société dans laquelle la Région est majoritaire et elle-même partie au capital d’Air Austral. Un coup de force qui avait fait à juste titre la une des médias réunionnais, tant il apparaissait brutal, inattendu, et… a priori bien peu nécessaire. Comme le remarquaient alors plusieurs observateurs, le président de la Région aurait fort bien pu se conformer aux usages, mettre le changement de présidence souhaité à l’ordre du jour, et se faire élire.

Un conflit voulu

Le rapport de force et le conflit, avec leurs répercussions dans les médias, ont-ils donc été délibérément choisis ? C’est le sentiment qui s’est opposé lundi dernier, à la suite des déclarations de Mme Dindar. Celle-ci a révélé qu’elle avait elle-même proposé au président de la Région de prendre la tête de la SEMATRA. Proposition d’autant plus forte — jamais infirmée ni commentée par M. Robert — que la présidente de la SEMATRA l’avait formulée à l’Élysée… c’est-à-dire devant des témoins dont on devine l’importance. Didier Robert, alors, n’était pas intéressé. Il le fit savoir à son interlocutrice, à qui il recommanda de conserver le poste. Le moment venu, il vota d’ailleurs en sa faveur.
Cette dernière fut donc totalement prise au dépourvu par l’agressivité déployée par Didier Robert pour l’évincer, et ne put que quitter la salle où se tenait le conseil d’administration. Quel but poursuivait donc le président de la Région ? Pourquoi ouvrir un conflit violent et une crise entre les deux assemblées locales, en faisant peser les risques de l’instabilité sur Air Austral, fleuron de l’industrie réunionnaise ?

Le
Protocole de Matignon définitivement enterré

La réponse tient sans doute dans les quelques lignes publiées par notre confrère “Le Quotidien” dans une double page entièrement consacrée à « la sortie de crise » dans l’affaire d’Air Austral. Par ce petit encadré, on apprend que le président de la Région a « dévoilé (...) les montants que le nouveau Protocole de Matignon prévoit pour La Réunion ». À la clef, « 250 millions d’euros » pour Pierrefonds et Gillot, et « 350 millions » pour le Trans éco express, en lieu et place des milliards obtenus en 2007 par les accords signés entre Paul Vergès et Dominique de Villepin, alors premier ministre. Pire : d’après le “Quotidien”, Didier Robert « ignore quand » l’accord réduit « sera signé », ni s’il sera « signé » par François Fillon, dont il annonce la venue depuis plusieurs mois à grands coups de conférences de presse.
En clair : le protocole de Matignon, c’est fini. De ses 3 milliards d’euros, il ne reste que des miettes… Encore faudrait-il que ce fameux « nouveau protocole » voie le jour, ce qui n’est pas demain la veille. Exit, donc, le plus grand programme d’investissements qui n’ait jamais été conquis par des élus réunionnais. Exit le plus grand effort d’aménagement du territoire produit dans notre pays depuis le creusement du Port et la création du premier chemin de fer. Les espoirs ruinés, les milliers d’ouvriers envoyés au chômage, les entreprises écrasées n’auront eu droit qu’à quelques lignes au détour d’un journal.

La grande diversion

Cela, Didier Robert le savait depuis longtemps. Il ne pouvait ignorer que l’argent serait perdu, et peut-être même s’est-il engagé de longue date auprès du gouvernement à lui restituer l’argent acquis pour le développement de La Réunion…
Évidemment, l’opinion n’aurait jamais accepté cette vérité nue. Cela aussi, Didier Robert le savait. Le 9 septembre dernier, le secteur du BTP était descendu dans la rue, pour dire sa colère et exiger les chantiers promis. Il y a trois jours, les entrepreneurs du BTP du MEDEF lui réservaient un accueil glacial. D’où son attaque à la direction de la SEMATRA. Une diversion, en vue de détourner les esprits, l’opinion et l’attention des médias d’un immense forfait contre l’économie et la société réunionnaise.

Geoffroy Géraud-Legros



Un message, un commentaire ?



Messages






  • quel silence de la part de RFO Réunion ! cette station est plus rapide pour parler et donner de fausses rumeurs sur la Ville de St Louis que de dire aux Réunionnais ce que fait en douce didier robert ! quel exemple d’information et d’impartialité ! décidément RFO est à la solde de l’UMP alors que son devoirs est d’informer loyalement les Réunionnais, elle oublie un peu vite que la majorité des Réunionnais n’ont pas voté pour l’ump méme si didier robert est passé !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Ouhlalala, bien vu. Tout le monde regarde Air Austral comme si c’était les feux de l’amour, sans voir le VRAI probleme : Didier Robert a gaspillé tout notre argent !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Ah quand je pense à tous ces imbéciles qui ont voté pour lui en pensant qu’il allait faire les projets quand même

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • à la Reunion les journaux et la chaîne publique fontt voir un pays qui n’existe pas !

    Robert a été froidement acceuilli au MEDEF, et la presse dit que c’était super !

    Robert casse les chantiers et le BTP est contre lui, pour la presse, tout va très bien madame la marquise !

    Robert n’a pas arrêté de parler du NOUVEAU PROTOCOLE, des 3 MILLIARDS qu’il gardera, et il annonce que tout ça c’est fini noyé dans la fumée de ses conneries à Air Austral !!!

    et la presse qui faisait des doubles pages de conférences de presse ne dit rien, silence complice, alors que c’est la plus grande perte d’argent pour la Réunion !

    On ment à la population !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Air Austral : miroir aux alouettes
    Pendant ce temps les PIGEONS perdent 3 milliards et ne s’en rendent pas compte
    Didier Robert petit manipulateur comme SARKO !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Soit il le savait dès le début et on est en droit de se demander à quel jeu il joue
    soit il ne l’a pas fait exprès, il s’est fait rouler comme un benêt !

    Dans les deux cas, il devra mettre sa fierté de côté et se faire conseiller par les anciens pour tenter de remettre La Réunion sur ses rails.

    Malheureusement une mauvaise nouvelle ne vient pas seule et comme l’a dit Paul Verges, face au mauvais coup fait au développement durable de la Réunion il faut tous nous unir pour faire entendre de La Réunion.

    Sois modeste ! C’est le genre d’orgueil qui déplaît le moins.
    [Jules Renard]

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com