Actualités

Création d’un mouvement contre le PCR

La formalisation de la trahison

Témoignages.re / 14 mai 2012

En réunissant péniblement à peine 400 personnes hier, la députée-maire de Saint-Paul a dirigé le lancement de son Mouvement contre le Parti Communiste Réunionnais. Première cible de violentes attaques : Jean-Yves Langenier.

C’est dans une salle de cinéma de Saint-Paul, en présence d’adversaires notoires du Parti Communiste Réunionnais comme Antoine Franco ou Jules Bénard, que la députée-maire de Saint-Paul a formalisé la trahison.
Après avoir décidé de combattre les décisions du Parti et des militants qui l’ont fait élire député depuis 15 ans, elle a lancé hier un mouvement politique dont l’objet est clair : combattre le Parti Communiste Réunionnais.
Le contenu des interventions, et notamment celle de Jean-Marc Gamarus, est révélateur de l’état d’esprit qui anime ce mouvement. Le premier adjoint de Mme Bello a parlé de Jean-Yves Langenier en ces termes, selon Imaz Press Réunion : « va dire à ton maître que nous condamnons l’injustice, la division, la cassure, l’exclusion, la guerre fratricide ».
Voilà le niveau où est tombée une députée de la République…


Équilibre bientôt rétabli sur Réunion Première ?

Hier, Huguette Bello était invitée en direct sur le plateau du journal télévisé du soir de Réunion Première. Nul doute que dans les jours à venir, Jean-Yves Langenier aura droit lui aussi à ce mode d’expression.


Des comptes virtuels

Quand on dirige une ville de plus de 100.000 habitants, et que l’on arrive à peine à réunir 400 personnes de toute l’île pour un rassemblement, c’est une honte et cela prouve que l’on n’est pas suivi. Comment faire alors pour masquer la réalité ?
D’où un besoin de mentir en annonçant un millier de personnes. Cela montre bien que l’on espérait plus que la réalité. Là où le mensonge prend une tout autre ampleur, c’est quand un média joue la caisse de résonance. C’est ce qui s’est passé hier sur Réunion Première qui a dit qu’il y avait un millier de personnes, emboîtant ainsi le pas à un blog qui fait figure de journal officieux de l’UMP à La Réunion.
La réalité, c’est que cette salle ne peut contenir que 400 personnes. C’est ce qui est écrit sur la facture proforma que nous avons demandée. De 400 à 1.000, il y a plus qu’une erreur, c’est la différence entre le réel et le virtuel.
Nous pouvons comparer cette annonce à celle qui avait été faite lors du dernier rassemblement de l’UFR à la Grande Fontaine. Pendant que certains disaient 400 personnes, le "JIR" faisait monter les enchères à 600 alors que la salle louée pour l’occasion ne pouvait accueillir au grand maximum que 250 personnes.
Un autre exemple est le meeting organisé par la Fédération socialiste à l’occasion de la visite de François Hollande. En réalité, il y avait à peine 2.000 personnes journalistes compris : 27 rangées de 64 sièges pas tous occupés, soit 1.728 places assises théoriques, et quelques centaines de personnes debout. Mais des chiffres hallucinants ont commencé à circuler alors que le meeting n’était pas encore fini. Certains ont parlé de 7.000 participants au meeting, puis d’autres ont ramené l’exagération à 4.000. Mais comment peut-on comprendre un tel écart de jugement ?
Rassembler 400 personnes de toute l’île, dans une commune de 100.000 habitants que l’on dirige, après 15 ans passés à l’Assemblée nationale soit trois mandats, voilà le niveau de popularité réel de Mme Bello. Tout cela est bien loin des comptes virtuels.


Kanalreunion.com