Actualités

Création du Groupe de concertation pour le développement de La Réunion au Conseil Départemental

Pour rechercher des convergences face aux problèmes posés à La Réunion pendant la durée du mandat de la nouvelle assemblée

Témoignages.re / 2 avril 2015

Michèle Caniguy, Anne-Flore Deveaux, Maurice Gironcel et Philippe Robert ont décidé hier de créer un groupe d’élus au Conseil départemental. Dénommé Groupe de concertation pour le développement de La Réunion, il est une première contribution pour répondre aux défis que La Réunion affrontera au cours des 6 prochaines années, la durée du mandat du Conseil départemental. Ce groupe est ouvert à tous ceux qui souhaitent la concertation pour rechercher la convergence vers des solutions aux défis posés. Voici la déclaration des quatre conseillers départementaux.

JPEG - 56.8 ko
Les conseillers départementaux auront à relever le défi de l’avenir de la filière canne à sucre à La Réunion, avec la fin des quotas sucriers dans 2 ans. (Photo Toniox)

Les élu-e-s soussigné-e-s décident de constituer le « groupe de concertation pour le développement de La Réunion  » au sein de l’assemblée départementale sur la base des principes suivants.

Le Conseil Départemental issu des élections de mars 2015 couvrira la période des 6 prochaines années, jusqu’à 2021.

Durant cette période, La Réunion va être confrontée à des défis décisifs pour le présent et pour son avenir, concernant directement l’institution départementale :

- avenir de la filière canne sucre face à l’échéance de 2017, politique agricole
- politique de l’emploi, de l’insertion, de la mobilité, de la jeunesse
- environnement avec le défi des déchets, la gestion de l’eau, le respect de la biodiversité, l’adaptation au changement climatique et la conférence sur le climat à Paris en décembre 2015
- logement
- routes, transports et déplacements
- poursuite et mise en œuvre de la réforme institutionnelle
- coopération régionale avec l’enjeu des APE (accords de partenariats économique)
- politiques de solidarité, santé
- éducation, identité, culture

Les élu-e-s soussigné-e-s, pour leur part, apportent une première contribution pour des réponses à ces défis, sur la base des engagements pris par les candidats pendant la campagne électorale, autour des priorités de l’urgence sociale et du développement durable. Il s’agit de contribuer au débat et à la recherche de solutions, personne n’ayant vocation à imposer son point de vue.

Face à la crise, à l’ampleur et à la complexité des défis posés, ils sont conscients en effet que rien ne sera possible sans la concertation et le rassemblement autour de propositions émanant des uns et des autres et qui doivent être partagées.

C’est pourquoi les élu-e-s soussigné-e-s créent ce « groupe de concertation pour le développement de La Réunion », afin d’organiser la concertation avec toutes celles et tous ceux qui ressentent la nécessité absolue de cette concertation, dans le respect des différentes sensibilités et de la liberté d’opinion de chacun-e-, dans l’objectif de rechercher les convergences nécessaires pour l’élaboration de solutions aux défis posés, dans le cadre d’une approche globale et cohérente, correspondant à l’intérêt général et supérieur de La Réunion.

Fait le 1er avril 2015

Maurice Gironcel – Michel Caniguy – Philippe Robert – Anne-Flore Devaux


Kanalreunion.com