Actualités

Cyrille Hamilcaro veut-il discréditer la Région ?

Étrange interprétation du partenariat institutionnel

Manuel Marchal / 6 septembre 2010

Vendredi lors d’une conférence de presse tenue avec deux conseillers régionaux de l’opposition saint-louisienne, Cyrille Hamilcaro a jeté le discrédit sur la Région, en décrivant des relations Région-Communes dignes de l’époque de Perreau-Pradier.

Vendredi dernier, l’ancien maire de Saint-Louis a dénoncé l’attitude de son successeur qui, d’après lui, laisserait dormir les projets. Étrange argument puisque chacun sait que l’Alliance s’est intéressée sur un tour de passe-passe à mettre à l’actif de la Région. L’équipe dirigée par Didier Robert a fait disparaître de l’ordre du jour de la dernière Commission permanente les dossiers présentés par le maire de Saint-Louis, alors que ces dossiers avaient été validés par la commission sectorielle. Un tel comportement a provoqué un rappel à la transparence par l’Alliance (voir encadré).
Cyrille Hamilcaro veut-il lever le pot aux roses en disant en substance que la Région soutiendra des projets à Saint-Louis qu’à partir du moment où ce sont ceux de l’opposition ? Personne n’ose croire à une telle éventualité, car cela signifierait un retour en arrière sans précédent, antérieur même à l’existence de la Région.
Car les projets communaux soutenus par la Région doivent l’être au-délà des considérations politiciennes. Cyrille Hamicaro est bien placé pour le savoir car quand il était maire, la Région a financé la réhabilitation des écoles de Saint-Louis. L’ancien maire de Saint-Louis ne manque donc pas d’information sur ce qu’est un partenariat institutionnel au 21ème siècle. Alors pourquoi jette-t-il le discrédit sur la Région, lui donnant des intentions purement partisanes ?

M.M.


Un rappel ferme de l’Alliance à la transparence

Dans un communiqué publié à la sortie de la dernière Commission permanente de la Région dont nous reproduisons ci-après un extrait, l’Alliance a lancé un appel à la transparence.

« S’agissant des aides aux communes, les élus ont constaté avec surprise que le dossier présenté à la Commission permanente était différent de celui approuvé par les Commissions sectorielles la semaine dernière. Ainsi, il apparaissait notamment que les dossiers émanant des communes de l’Entre-Deux et de Saint-Louis avaient été supprimés, que ceux de Sainte-Suzanne, Saint-Pierre et Saint-Paul avaient évolué sans que les modifications apportées n’aient été signalées et expliquées aux élus. Les élus de l’Alliance ont rappelé fermement la nécessité de transparence dans l’instruction et la présentation des dossiers ».


Kanalreunion.com