Actualités

De grands travaux engagés

Commission permanente du Conseil régional

Témoignages.re / 5 octobre 2009

Réunis sous la présidence du président Paul Vergès, les élus de la Commission permanente de la Région Réunion ont validé des dossiers visant à réaliser des travaux, tant dans les lycées que les bâtiments de la collectivité. Ce qui participe à la relance de la commande publique. Par ailleurs, un programme de formations dans le domaine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration a été engagé.

Lycée Patu de Rosemont (Saint-Benoît) : mise en place du financement des études pour des travaux de maintenance notamment sur les ateliers carrosserie, le logement de fonction, les parcs et jardins et sur les bâtiments d’enseignement B et E. Une autorisation de programme de 200.000 euros a été votée.

Lycée Roches Maigres (Saint-Louis) : pour la réhabilitation intérieure des ateliers, passation d’avenants aux marchés déjà passés, pour cause d’aléas de chantier et surtout pour permettre des améliorations pédagogiques dans le projet. Le montant total des avenants est de 287.530 euros, ce qui porte le coût total de la réhabilitation à 4,642 millions d’euros.

ARDA : réhabilitation du bâtiment de recherche du Centre régional d’application aquacole (CRAA). Ces travaux étaient programmés dans le cadre du projet du centre des eaux douces, mais face aux contraintes liées à l’obtention du permis de construire, déposé depuis août 2006, et au vu de l’état de vétusté du bâtiment, il y a lieu d’engager des travaux de réhabilitation du bâtiment. Le coût prévisionnel de l’opération est de 105.000 euros, les travaux devraient démarrer en mars 2010 et durer 4 mois.

Accessibilité des bâtiments de la Région aux personnes handicapées : mise en place du financement pour permettre le diagnostic d’accessibilité des bâtiments de la Région aux personnes handicapées. Ces bâtiments sont non seulement les 43 lycées, mais aussi les 22 équipements sportifs, les 13 centres de formation, les 8 équipements culturels, les 15 bâtiments administratifs. Ce diagnostic sera réalisé au cours du 1er semestre 2010 et les travaux devraient durer 5 ans. La mission de diagnostic est estimée à 200.000 euros.

• Procédure d’acquisition foncière
pour le pont de la Rivière Saint-Étienne

Dans le but de la reconstruction du pont aval de la rivière Saint-Étienne, les élus de la Commission permanente ont engagé les procédures d’acquisition de terrains en vue de libérer l’emprise foncière nécessaire à la construction du nouveau pont. Rappelons que cette opération de reconstruction a été déclarée d’utilité publique en juin 2009. Parmi ces terrains, certains appartiennent à l’Etat, d’autres à des particuliers. Afin de ne pas perdre de temps, et dans l’éventualité où les négociations engagées avec les actuels propriétaires de ces parcelles n’aboutiraient pas à une issue favorable, les élus de la Commission permanente ont décidé d’engager la procédure d’enquête parcellaire.


Kanalreunion.com