Actualités

Déclaration du Conseil politique du PCR : mise au point du Parti communiste réunionnais

« Nous apportons toute notre solidarité à nos dirigeants, plus particulièrement à Paul Vergès, accusé par Claude Hoarau d’être un traître au sein du PCR »

Parti Communiste Réunionnais / 26 janvier 2016

Réuni ce 25 janvier, le Conseil politique du Parti communiste réunionnais a adopté à l’unanimité une déclaration. La direction du PCR affirme : « Nous apportons toute notre solidarité à nos dirigeants, plus particulièrement à Paul Vergès, accusé par Claude Hoarau d’être un traître au sein du PCR (« Cinquième colonne ») », et demande « au Bureau Politique du Parti de prendre les mesures nécessaires pour dénoncer les tentatives de destruction du Parti et pour permettre à notre organisation d’animer, dans de meilleures conditions, les débats sur les problèmes fondamentaux qui vont déterminer l’avenir de notre pays. »

JPEG - 31.8 ko

« Dans notre calendrier de travail adopté en début d’année, le Conseil Politique de ce jour a été convoqué sur 2 points essentiels : les futurs projets de lois du gouvernement pour l’Egalité réelle et l’organisation du Parti. En effet, le Président François Hollande veut faire voter 2 lois : une sur les inégalités et une autre sur le statut. La Réunion risque de se retrouver avec un projet de loi ficelé, à Paris, laissant aucune marge de correction aux Réunionnais(es).

À ce propos, le PCR a déjà fourni une contribution, en août dernier. Car, aux yeux de la direction du PCR, rien n’est plus urgent et précieux que d’agir pour l’avenir de La Réunion et de son Peuple. Or, tout s’aggrave : l’avenir de la canne, de l’octroi de mer, le climat, la défiscalisation, les APE, etc.

Le Conseil Politique salue toutes les initiatives déjà prises et encourage à rendre publiques toutes les contributions pour que le débat puisse enfin commencer entre Réunionnais. La population de La Réunion a besoin d’un grand débat public pour éclairer son avenir. Il appartient aux Réunionnais et Réunionnaises de dire ce qui sera bon ou mauvais pour notre pays.

C’est le moment choisi par Claude et Fabrice Hoarau pour appeler à détruire la direction actuelle du Parti issue du dernier Congrès. C’est la première fois dans l’histoire de notre Parti que 2 de ses membres appellent publiquement à la division et à l’éclatement du Parti dans le seul but d’assouvir leurs intérêts personnels. Aussi, les cadres du PCR réunis en Conseil Politique, demandent à l’opinion de ne pas se laisser distraire par des opérations comme celle qui a été médiatisée par Claude et Fabrice Hoarau, dans ce week-end. A chaque fois que le PCR et ses dirigeants seront calomniés, nous opposerons la solidarité de nos membres.

Nous apportons toute notre solidarité à nos dirigeants, plus particulièrement à Paul Vergès, accusé par Claude Hoarau d’être un traître au sein du PCR (« Cinquième colonne »).

Le Conseil Politique demande au Bureau Politique du Parti de prendre les mesures nécessaires pour dénoncer les tentatives de destruction du Parti et pour permettre à notre organisation d’animer, dans de meilleures conditions, les débats sur les problèmes fondamentaux qui vont déterminer l’avenir de notre pays.

Adoptée au Port, ce lundi 25 janvier 2016,

Conseil politique du PCR


Kanalreunion.com