Actualités

« Dégager des perspectives » pour le développement de La Réunion

7ème Congrès du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 4 décembre 2010

Hier après-midi a débuté le 7ème Congrès du Parti communiste réunionnais à l’Étang du Gol, à Saint-Louis. “Témoignages” a interrogé des dirigeants et des invités.

• Elie Hoarau, dirigeant

Pour Elie Hoarau, il s’agit du « congrès de la prise de conscience de la gravité de la situation de La Réunion qui s’est accentuée ces derniers mois » avec l’arrêt des grands projets, la politique de rigueur. « Il faut que les camarades et la population soient conscients de la nécessité de dégager des perspectives pour nous mettre d’accord sur un projet de développement qui sera à la base des discussions avec nos alliés de demain ».
A l’intérieur du parti, Elie Hoarau veut arriver à une unité de vue sur la situation et sur les perspectives. Le congrès est donc « l’occasion de rappeler les valeurs du parti, renforcer son organisation, ses moyens de communication et faire s’engager tous les membres du parti dans le respect des règles ».

• Maurice Gironcel, dirigeant

« Aujourd’hui, La Réunion est malade, avec une grave crise sociale. Le congrès ne va pas apporter des réponses toutes faîtes, mais interroger la population pour réfléchir aux solutions qui doivent remettre en cause cette société, et notamment ce gouvernement de casse sociale, qui remet en cause les acquis. A l’issu de ce congrès, il y aura des perspectives de combat pour défendre une société plus juste, plus humaine ».
Dans la perspective des élections de 2012, il faut que les forces de progrès remportent la victoire. Pour Maurice Gironcel, la « bataille du rail » doit être reprise ainsi que la création d’emplois pour les jeunes.

• Julien Ramin, invité

Julien Ramin est fier d’être une fois de plus invité au congrès du PCR. « Tous les acquis qui existent aujourd’hui à La Réunion, c’est grâce au parti », soutient-il. Mais depuis mars 2010, il constate que tous les mots d’ordre sont remis en question, c’est pourquoi la lutte doit continuer.

• Evenor Boucher, invité

Evenor Boucher attend de ce congrès une prise de conscience des Réunionnais. « Il faut à tout prix que le gouvernement revienne sur ses décisions, car c’est aujourd’hui la casse sociale totale ».

• Marcel Noël, invité

« J’attends une bonne démarche pour les Réunionnais et surtout pour la Présidentielle. Nous devons tous porter une seule parole pour sauver La Réunion. Nous avons besoin d’un rassemblement des Réunionnais pour avoir un porte-drapeau pour sauver La Réunion de la catastrophe que nous vivons ».

• Bruni Payet, invité

Bruni Payet n’en est pas à son premier congrès, mais celui-ci lui semble différent. « J’attends énormément de ce congrès, que les perspectives se précisent par rapport au plein d’espoir qui s’exprime. J’attends avec impatience les orateurs qui vont prendre la parole. C’est avec passion que j’assiste à ce congrès, comme je le fais depuis les années 50. Mais là, vraiment, nous ne sommes pas à un tournant, mais dans une position particulière qui exige de la réflexion, des études, des discussions, pour prendre des décisions absolument indispensables ».

• Gilles Leperlier, invité

« J’espère que le PCR pourra répondre aux attentes de la population, notamment au chômage qui touche durement les jeunes, près de 55%. La jeunesse, de plus en plus dans la précarité, attend des propositions des partis progressistes ».

• André Souton, invité

« J’attends une amélioration du cadre de vie des gens, que le PCR s’attaque à ce que personne n’a pas résolu encore, le chômage et le manque de logements bien sûr, et le développement durable ».

• Marc André Hoarau, invité

Pour Marc André Hoarau, ce congrès est une découverte. Invité pour la première fois, il explique : « Je suis venu voir si ce que je ressens par ailleurs se concrétise ici. On sent bien le mécontentement de toutes les couches de la population, et je veux voir si ce mécontentement est complètement pris en compte et comment il s’exprime ». Il espère assister à un véritable exercice de la démocratie.

Texte et photos Édith Poulbassia


Kanalreunion.com