Actualités

Déjà 6 problèmes pour la nouvelle route du littoral

De l’environnement à la justice en passant par le social

Témoignages.re / 28 octobre 2015

Montée du niveau de la mer, dégâts à l’environnement, manque de matériaux de construction, coût incertain, enquête du Parquet national financier sur l’attribution du marché et depuis vendredi dernier une grève des travailleurs : le projet de route en mer, dite nouvelle route du littoral ou NRL accumule les problèmes.

JPEG - 57.7 ko

La route en mer, dite nouvelle route du littoral ou NRL ne cesse d’accumuler les problèmes. Le premier est la nature de sa construction. Les allers et retours d’un bateau chargé de galets entre le port et le large de l’actuelle route montrent bien la dimension marine du chantier. Or, concentrer les investissements dans la mer au moment où les recommandations entre en contradiction avec le principe de précaution lié aux effets du changement climatique. La montée du niveau de la mer condamne par avance ce type d’ouvrage.

Le second porte sur les dégâts infligés à l’environnement. Ils font l’objet de nombreux recours et ont amené le Conseil national pour la protection de la nature a rejeté ce projet. La Région Réunion n’a pu continuer que parce qu’elle a réussi à obtenir les dérogations nécessaires de la part de l’État.

Le troisième est relatif à la précipitation avec laquelle l’affaire a été menée. Car la question des matériaux n’est pas réglée. Les besoins sont énormes et à La Réunion les ressources sont limitées. D’où la tentative d’importer des cailloux de Madagascar qui est pour le moment un échec, et qui amène à s’interroger sur la poursuite du chantier.

Le quatrième est d’ordre financier. Contrairement à tout projet engageant des sommes aussi importantes, la NRL n’a pas fait l’objet d’une expertise économique et financière. Compte tenu de l’état d’avancement, si le chantier continue il s’étalera sans doute sur plusieurs mandats du conseil régional. Le prix sera-t-il encore à 1,6 milliard.
Cette mission s’impose d’autant plus qu’un fait nouveau est apparu : une étude de la mairie de Saint-Denis pour implanter un péage sur le raccordement entre la NRL et la ville de Saint-Denis. Cette initiative a fait ressortir une convergence entre Didier Robert et Bello-Annette : les deux listes ont fait de la construction de la NRL leur priorité.

Le cinquième problème, et pas le moindre, est d’ordre judiciaire. Le Parquet national financier enquête sur les conditions d’attribution des marchés de la nouvelle route du littoral. Des enquêteurs sont même venus perquisitionnés à la Région et au domicile de Didier Robert, président de la collectivité, ainsi que chez plusieurs élus de la Région.

Depuis vendredi dernier s’est ajouté un problème essentiel : le social. Les travailleurs du chantier demandent à être respectés. L’intransigeance des patrons qui ont obtenu les marchés a entraîné le blocage.


Kanalreunion.com