Actualités

Dimanche : premières élections des assemblées uniques en Guyane et Martinique

Évolution institutionnelle

Témoignages.re / 4 décembre 2015

Demain, les électeurs de Guyane et de Martinique voteront pour le premier tour d’un scrutin qui désignera les membres d’assemblées uniques. Cette élection montrera donc que toutes les peurs exploitées par les opposants au changement n’étaient que des mensonges. Elles souligneront également le temps perdu.

Outre-mer, ces élections marqueront les premières d’assemblées uniques depuis les lois de décentralisation de 1983. La Martinique et la Guyane ont en effet choisi de faire fusionner conseil général et région. Les 6 et 13 décembre, les électeurs voteront donc pour une collectivité unique. Ce scrutin réparera donc l’erreur historique de 1982.

Suite au rejet du texte initial par la Conseil constitutionnel, le gouvernement de l’époque n’avait pas représenté un projet de loi permettant la création de Conseils généraux et départementaux dans les départements d’outre-mer. Depuis lors, ces pays ont vécu sous le régime de deux assemblées ayant des compétences différentes sur un même territoire.

L’élection des assemblées uniques de Martinique et de Guadeloupe montreront donc que toutes les peurs exploitées par les opposants au changement n’étaient que des mensonges. Elles souligneront également le temps perdu. À La Réunion, une seule liste s’est positionnée clairement pour la fusion des assemblées, c’est Pour une Réunion nouvelle.

Cette prise de position de l’Union PCR-Progrès-PRG-MRC-Société civile est en phase avec l’évolution des institutions. En effet, quelques semaines après les élections régionales, le gouvernement présentera un projet de loi pour réformer profondément l’organisation des outre-mer afin d’atteindre l’égalité réelle d’ici 20 ans. Il comprendra un volet institutionnel. Cette loi aura une portée aussi grande que celle du 19 mars 1946 qui a créé le département de La Réunion. C’est la possibilité pour notre île d’avoir une organisation et des compétences en phase avec sa réalité géographique, celle d’une île qui doit s’intégrer dans le sud-ouest de l’océan Indien, un bassin de population de plus de 150 millions d’habitants.


Kanalreunion.com