Actualités

Des centaines d’emplois détruits dans les petites boutiques d’informatique à La Réunion

Victimes de bons d’achat de 500 euros distribués par la Région Réunion et utilisés dans les grandes surfaces

Témoignages.re / 13 novembre 2015

« Didier Robert m’a tué », c’est ainsi que Nazir Valy commence son intervention. La victime en question, c’est l’entreprise que gérait le colistier de Patrick Lebreton, et sa situation est loin d’être isolée.

JPEG - 70.4 ko
Nazir Valy.

Nazir Valy a pu constater de lui-même l’action néfaste du président de Région sortant sur le tissu économique réunionnais. Il était gérant de petite entreprise en informatique à Saint-Pierre. Avec plusieurs associés, il avait formé un réseau de 12 boutiques sur toute l’île.

Depuis 2008, les entreprises de vente d’ordinateurs subissaient la crise. Elle a continué en 2009. C’est alors que Didier Robert est arrivé à la direction de la Région Réunion. Il a alors lancé le Plan ordinateur portable, POP, qui consiste à distribuer chaque année aux nouveaux lycéens un bon d’achat de 500 euros pour acheter un ordinateur.

Contrairement aux promesses de Didier Robert, le flux d’achat s’est directement dirigé vers les grandes surfaces. Ces distributeurs peuvent vendre un ordinateur avec une marge comprise entre 5 et 20 euros, alors qu’un petit commerçant doit préserver 100 euros.
La décision du président de Région a entraîné l’inondation du marché à raison de 18.000 ordinateurs par an, ce qui représente 108.000 en 6 ans pour une population de 850.000. C’est bien au-dessus des besoins.

C’est également un coup porté aux petits commerçants qui doivent réaliser une grande partie de leur chiffres d’affaires à Noël pour espérer repartir l’année suivante. Avant le Plan ordinateur portable, la boutique de Nazir Valy dégageait 117.000 euros de chiffres d’affaires en décembre. Une fois le POP en route, le chiffre d’affaires de la période est tombé à 13.000 euros, une chute de plus de 90 %. La raison : la distribution des bons d’achat d’ordinateur en septembre, ce qui a complètement saturé le marché.
En conséquence, le réseau de 12 sites a fermé. Nazir Valy estime que le POP a détruit des centaines d’emplois à La Réunion.

C’est pourquoi il fustige la décision d’Ibrahim Patel de venir sur la liste de Didier Robert en tant que président de la Chambre de commerce. Il doit démissionner de sa fonction de président de CCI et assumer un choix personnel, dit-il en substance. Nazir Valy est loin d’être le seul commerçant à prendre une telle position.

D’où son engagement total dans la bataille Pour une Réunion nouvelle, car « il faut des représentants pour nous défendre et venir en aide aux petites entreprises ».

MP3 - 852 ko
Nazir Valy


Kanalreunion.com