Actualités

Des centaines d’emplois verts attribués par la Région à quelques semaines des élections

Des faits troublants à Saint-Paul

Témoignages.re / 6 décembre 2010

Lors d’une conférence de presse tenue hier, la Mairie de Saint-Paul a dénoncé l’attribution massive de contrats aidés par la Région à des associations créées très récemment pour opérer sur des chantiers concentrés dans les cantons renouvelables en mars prochain. A quelques mois des élections, de telles méthodes ne peuvent qu’indigner les démocrates.

C’est une nouvelle illustration du retour aux vieilles méthodes qui a été dénoncée hier par la Marie de Saint-Paul. Jeudi dernier, la Commission solidarité-égalité des chances de la Région a examiné 11 dossiers concernant l’attribution de 360 contrats-aidés sur le territoire de Saint-Paul. Ce qui correspond à plus de 2 millions d’euros d’argent public. 70% des emplois, soit 250, sont attribués par la Région à des associations créées très récemment, entre le 21 mai et le 3 octobre de cette année.
Mais tout le territoire de la commune n’est pas concerné par ces emplois. Ainsi, les chantiers annoncés ne concernent que les cantons renouvelables en mars prochain. Quant aux bénéficiaires de cette manne publique, un exemple suffit pour constater l’esprit qui préside à la décision de la Région. L’association Baie des pirates est présidée par Marco Chabot, colistier de Didier Robert aux régionales, elle reçoit 55 contrats.
De plus, ces emplois ne correspondent pas au cadre d’intervention des emplois-verts. Par exemple, il est prévu que 50 personnes travaillent dans un site privé, à Moulin Kader.
Les dossiers sur lesquels la Commission de la Région vient de donner un avis favorable sont souvent incomplets. 110 personnes devront intervenir sur la Chaussée Royale, mais la commune n’a pas été consultée.
La Mairie de Saint-Paul n’est pas contre les emplois-verts. Elle demande que le cadre soit respecté, et elle rappelle que 55 associations travaillant dans l’environnement existent déjà à Saint-Paul.

M.M.


Dénonciation par la municipalité de Saint-Paul de la fraude électorale de la Région

Paul Vergès soutient Huguette Bello à 100 % contre les fraudeurs

Invité hier soir du journal d’Antenne Réunion pour parler du 7ème congrès du P.C.R., Paul Vergès a d’abord été interrogé sur la conférence de presse tenue dans la matinée par les représentants de la municipalité de Saint-Paul pour dénoncer l’opération frauduleuse menée par les dirigeants de la Région dans les cantons de cette commune où se dérouleront des élections en mars prochain. Le président de l’Alliance des Réunionnais s’est aussitôt associé à cette dénonciation, où la députée-maire de Saint-Paul a parlé d’« un retour au vieilles méthodes clientélistes des fraudes électorales du passé » par la distribution de contrats aidés à certaines associations de ces cantons, proches des élus qui dirigent la Région et créées récemment.
En effet, Paul Vergès a déclaré que Huguette Bello a raison de protester contre ces méthodes et qu’il la soutient à 100%. Il a ajouté qu’il est honteux pour des responsables politiques de se comporter d’une telle manière lors d’élections, alors que plus de 120.000 Réunionnais sont privés de leur droit au travail.
Après l’intervention du conseiller régional de la majorité Louis Bertrand Grondin à l’antenne pour justifier cette manœuvre électorale de son parti pour tenter d’acheter des voix d’électeurs, Paul Vergès a réagi en protestant contre ce « retour au cynisme des fraudeurs électoraux ». Il a ajouté que la plainte annoncée par la Région contre les élus de Saint-Paul est une excellente occasion d’unir tous les démocrates saint-paulois et réunionnais dans leur combat pour le respect du suffrage universel et de la dignité des électeurs.

Correspondant


Kanalreunion.com