Actualités

Des députés pour application du contrat entre François Hollande et la population

2012 : le changement. Quel changement ? Par qui ? Pour qui ?

Témoignages.re / 25 mai 2012

Au cours de ces 5 dernières années, la situation de La Réunion s’est considérablement aggravée. La crise de confiance à l’égard du pouvoir s’est accentuée, signe qu’un profond changement est exigé par la population. Ce changement, c’est ce que permet le contrat qui lie le nouveau président de la République et les Réunionnais. L’application de ce contrat sera la priorité des députés communistes.

Lors de l’élection présidentielle en 2007, les Réunionnais ont montré l’ampleur de la crise de confiance entre le pouvoir et la population. Nicolas Sarkozy était le candidat de ce pouvoir, il était ministre depuis 5 ans, président de l’UMP, le parti qui détenait la majorité présidentielle. En 2007, il ne put obtenir que 37% des suffrages.
Cinq ans plus tard, au second tour de la présidentielle, le score de Nicolas Sarkozy est encore plus faible à La Réunion : 28%. Cette chute de près de 10 points, elle est le résultat de l’aggravation de la situation.
Durant ces cinq dernières années, la population a durement souffert de la politique de casse sociale. Le chômage atteint un triste record, avec plus de 153.000 Réunionnais inscrits à Pôle emploi. Toute la politique de relance prévue par Paul Vergès à la Région a été démolie par l’UMP à partir du moment où Didier Robert a pu disposer de la présidence de la Région pour appliquer la politique de Sarkozy.
Tout cela a conduit à accentuer les tensions. Et en février dernier, des émeutes ont eu lieu dans la moitié des communes du pays. Voilà le bilan du pouvoir UMP à La Réunion.

Le nouveau président soutient les grands projets

Face à une telle dégringolade, la population a massivement exprimé son choix du changement. Il est clair en effet qu’il n’est plus possible pour elle de tolérer qu’un Réunionnais sur deux soit obligé de vivre en dessous du seuil de pauvreté. La crise est si grave que les mesures générales proposées par les candidats à la présidentielle ne pourront jamais la combattre efficacement. Seul un plan spécifiquement adapté à notre réalité pourra faire revenir l’espoir.
C’est à l’élaboration de propositions allant dans ce sens que le Parti Communiste Réunionnais s’est consacré. Une fois validées par les 1.500 délégués de la conférence extraordinaire du 19 février, ces propositions ont été présentées aux candidats des forces de progrès. Tous ont fait part de leur accord. Après avoir reçu le soutien du PCR, François Hollande est venu à La Réunion réaffirmer certains engagements, en particulier l’autonomie énergétique et alimentaire, le tram-train, les deux grands services dans l’environnement et l’aide à la personne, la priorité à l’emploi des Réunionnais, tout en précisant qu’il appartient aux Réunionnais et à eux-seuls de déterminer leur avenir. Autrement dit, c’est aux Réunionnais que revient la responsabilité de définir la forme qu’ils souhaitent pour le changement.
Ces engagements sont inscrits dans le contrat entre celui qui est devenu président de la République, et la population.

La deuxième vague du raz-de-marée

Les 22 avril et 6 mai dernier, les Réunionnais ont choisi de donner à ce contrat pour le changement un poids considérable. À plus de 71%, ils ont voté pour François Hollande. Avec 1% du corps électoral, La Réunion apporte 15% de la majorité obtenue par le nouveau président à l’échelle de toute la République.
C’est un raz-de-marée qui est en train de se produire, et la deuxième vague se profile avec les législatives. La responsabilité des dirigeants politiques est écrasante, car ils se doivent de faire respecter cette volonté de changement. Personne ne comprendrait en effet que dans ce contexte, ne serait-ce qu’un siège puisse échapper à la majorité présidentielle.
La population sait qu’elle peut compter sur le Parti Communiste Réunionnais pour que sa volonté soit respectée. Car elle sait qu’à Paris, les députés communistes lutteront pour l’application d’un programme qui permettra aux Réunionnais d’être les bénéficiaires du changement.


Kanalreunion.com