Actualités

Des solutions pour le peuple réunionnais

En pleine crise sociale à La Réunion, 8ème Congrès du PCR fin juin à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 26 mars 2013

Hier en fin d’après-midi, dans la salle "Laurent Vergès" du siège du Parti Communiste Réunionnais au Port, s’est réunie — comme chaque lundi soir — la Direction Collégiale du Parti. Mais avant sa réunion de travail, les responsables du PCR ont tenu une conférence de presse pour annoncer à tous les Réunionnais la tenue du prochain congrès de cette grande organisation démocratique réunionnaise. Celui-ci aura lieu les vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 juin 2013 à Sainte-Suzanne.
Cette rencontre avec les journalistes était animée par Sylvie Mouniata et les autres intervenants : Fabrice Hoarau, Faïza Ibrahim (voir le bilan de la Reconstruction du PCR depuis le 30 septembre dernier), Yvan Dejean et Élie Hoarau. Comme l’ont expliqué les différents porte-paroles du Parti, ce congrès est très important, car il va se dérouler dans le contexte d’une grave crise sociale dont souffrent de plus en plus de compatriotes et il sera l’occasion de faire connaître une nouvelle fois les propositions du PCR pour résoudre ces problèmes de plus en plus préoccupants.

JPEG - 43.2 ko

Dans un premier temps, Fabrice Hoarau a signalé un symbole fort de ce 8ème Congrès du PCR, à savoir qu’il se déroulera à Sainte-Suzanne au moment du 20ème anniversaire du décès de Lucet Langenier, l’ancien maire de cette commune et grand dirigeant communiste dans les années 70 – 80. Ensuite, il a rappelé que dans le cadre de sa reconstruction lancée à la mi-2012, le PCR a décidé d’engager une grande consultation avec les militant(e)s.

Cette consultation a abouti à la convocation le 30 septembre dernier à La Rivière d’une Assemblée générale extraordinaire du Parti. Il en est ressorti la décision de tenir en 2013 le 8ème Congrès du Parti, dit Congrès de la Reconstruction. Cette reconstruction devant se faire sur la base du Manifeste qui a été adopté lors de cette assemblée.

« Du travail il n’en manque pas »

Son contenu a déjà été débattu dans les sections. « Mais même si le débat se poursuit, nous sommes en mesure de vous dire que notre 8 ème Congrès se tiendra les 28, 29 et 30 juin prochain », a déclaré Fabrice Hoarau, qui a ajouté : « Les instances dirigeantes du Parti, réunies en Conseil de la Reconstruction le samedi 2 mars et en Direction Collégiale le 4 mars, ont répondu positivement et à l’unanimité à la demande formulée par les camarades de Sainte–Suzanne pour que notre 8 ème Congrès se tienne dans la commune dirigée par Maurice Gironcel.

Notre 8 ème Congrès se tiendra donc à Sainte-Suzanne. Les dates vous les connaissez. C’est-à-dire dans 14 semaines. C’est maintenant très proche et du travail il n’en manque pas ».

L’autocritique

Voici la suite des déclarations de Fabrice Hoarau : « Nous profitons de l’occasion pour relancer un appel à toutes les sections de l’île pour qu’elles se préparent pour ce rendez-vous politique majeur pour notre organisation. Ce sera le 8 ème en 54 ans, le premier le Congrès constitutif s’était tenu les 17, 18 et 19 mai 1959.

Ce 8 ème Congrès, après celui qui s’est tenu les 8, 9 et 10 décembre 2010 à Saint-Louis, marquera une nouvelle et une importante étape pour le PCR après le processus de reconstruction qui a débuté l’année dernière.

Pendant toute cette période, au PCR, de la base au sommet, nous avons entrepris un vrai travail d’introspection. Ce que certains appellent l’autocritique. Cela est fait avec lucidité et parfois avec passion. Mais toujours dans le respect des uns et des autres. C’est une des règles que nous nous étions imposées au moment de relancer la reconstruction du Parti.

Il ne s’agissait pas non plus de s’auto-flageller mais de tirer les leçons de nos insuffisances collectives et personnelles pour améliorer notre mode de fonctionnement ».

Un « accueil chaleureux et fraternel »

« Des centaines de militantes et de militants s’investissent pour discuter de nos thèses, notre projet, remettre à plat notre organisation, notre communication et nos finances.

Nous sommes partis à la rencontre de toutes les sections. A chaque fois, l’accueil a été chaleureux et fraternel. A chaque fois, les militant(e)s ont pu exprimer leur point de vue pour l’avenir. Ces rencontres se poursuivent et elles se poursuivront jusqu’au Congrès », a souligné Fabrice Hoarau, avant de présenter la « feuille de route très claire » du Parti pour préparer ce Congrès. (voir encadré)

La feuille de route pour préparer le Congrès

• D’ici le 6 avril, nos thèses seront mises en débat dans les sections. Et les sections auront jusqu’au 2 mai pour donner leur avis et faire connaître leur point de vue. Pour ce faire, une "Commission des Textes" aura pour charge de récolter tous les points de vue, de les restituer et de les intégrer au document final. Lors du Congrès, les délégations des sections ou les militant(e)s pourront à nouveau discuter des thèses et apporter des modifications si nécessaire. Ces thèses porteront sur : notre vision du monde ; notre stratégie de rassemblement et d’alliance et notre projet réunionnais qui servira de discussion pour ce rassemblement ; la gouvernance de notre Parti.

• C’est pourquoi les membres de la Direction Collégiale auront à faire connaître, à nouveau, notre projet pour La Réunion. Et là aussi, les sections auront à en débattre. Les observations suivront la même procédure que pour les thèses. Notre projet s’articulera sur deux piliers : l’urgence sociale et préparer La Réunion du million d’habitants dans un monde en plein bouleversement. Nous formulerons notre approche sur tous les sujets et les militant(e)s auront incontestablement leur mot à dire.

• Une autre "Commission" aura pour mission de faire discuter des statuts rénovés du Parti. Nous réaffirmerons nos valeurs, les règles de fonctionnement de l’organisation. Le rôle des adhérents, des militants, des élus et des dirigeants sera également précisé. La composition de cette Commission sera désignée lors du prochain Conseil de la Reconstruction.

• Entre le 6 mai et le 2 juin, les sections devront désigner leurs délégations. Celles-ci seront fonction du nombre d’adhérents par section à jour de leur cotisation 2013. Un Conseil de la Reconstruction s’en suivra pour faire un état des lieux des travaux et définir sur chaque point les suites à donner avec des responsabilités identifiées.

• Entre le 3 juin et le 27 juin, la Direction Collégiale aura à préparer le Congrès sur le plan matériel ainsi que le déroulé précis des 3 jours du Congrès.
L’ordre du jour du 8ème Congrès

1°) Bilan des activités du PCR : discussion, quitus.

2°) Présentation des thèses : discussion, adoption.

3°) Présentation des statuts : discussion, adoption.

4°) Élection des instances.

Cet ordre du jour fait écho aux travaux de l’Assemblée générale du 30 septembre dernier et aux échanges qui s’en sont suivis depuis avec toutes les sections de l’île.
Quel bilan de la Reconstruction du PCR depuis le 30 septembre dernier ?

• L’organisation

Le PCR compte 19 sections qui touchent 18 communes. Dont, les deux nouvelles ont été reconstruites à Saint-André et Saint-Paul. Et là où nous n’avons pas encore de sections en tant que telles, mais des cellules de camarades, les sections seront créées d’ici le courant de l’année. Sur le plan des adhérents, nous nous fixons pour objectif de dépasser les 4.000 d’ici la fin de cette année.

D’ores et déjà, nous en sommes à environ 3.150. Et cette année, nous avons décidé de placer notre campagne d’adhésions en hommage à Roger Hoarau, qui nous a quittés en début d’année.

Nous avons également relancé l’organisation du PCR sur la base des cellules et les sections se réunissent maintenant régulièrement. Du travail reste à faire pour reconstituer tout notre réseau cellulaire et d’ici fin juin nous ferons un nouveau bilan.

• La communication

Notre journal "Témoignages" traverse des difficultés. Les instances dirigeantes ont pris des mesures pour redresser la situation. Nous sommes en plein travail sur cette question qui mobilise nos énergies de manière constante.

Par ailleurs, lors du Congrès nous présenterons notre nouvelle charte graphique et notre nouveau logo. A côté de cela, notre site internet avance et nous avons investi les réseaux sociaux.

Sur le plan de la communication, nous avons là aussi encore des efforts à faire et une Commission est chargée précisément d’apporter les réponses les plus adéquates.

• Sur le plan idéologique

Les thèses ainsi que le projet du Parti seront discutés dans les sections d’ici le 6 mai. Et le Congrès se prononcera sur chaque aspect de manière démocratique, qui se soldera par un vote des congressistes.

Malgré encore des insuffisances, nous travaillons à les corriger sereinement avec l’ensemble des membres. En tout cas, tout est mis en œuvre pour être prêt pour le Congrès.
La « marche en avant » du PCR est lancée

En conclusion des interventions devant les journalistes, Yvan Dejean a déclaré ceci (les inter-titres sont de "Témoignages") :

« Nous avons tiré toutes les leçons des dernières élections et nous avons entrepris notre marche en avant pour les nouveaux scrutins. Le chantier des municipales est ouvert dans toutes les sections.

Notre marche en avant, d’une manière générale, a pour objectif de continuer à servir le peuple réunionnais, donc de répondre à ses attentes concrètes et urgentes, sans renoncer à élaborer un plan et une stratégie à long terme pour construire l’avenir du pays.

Les grands défis de demain ne doivent pas occulter les difficultés immenses, croissantes et de plus en plus dramatiques, qui étreignent maintenant la population réunionnaise.

Et pour être entendus du peuple lorsque nous parlons du futur, il nous faut faire ou refaire la démonstration de notre capacité de l’aider, ici et maintenant.

Toutes les revendications qui émanent du peuple doivent être entendues : et il nous faut épouser les luttes pour l’emploi, le logement, contre la vie chère, pour l’identité et pour la démocratie.

Une perspective générale

Mais un parti réunionnais ne peut se satisfaire de l’immédiat. Et ce serait tomber dans le populisme que d’affirmer que seule l’urgence compte, et que nous avons les éléments et les moyens d’y répondre entièrement aujourd’hui.

Pour ne pas insulter l’avenir, il ne faut pas mépriser le présent. Mais pour respecter véritablement le peuple réunionnais, et ne pas trahir nos enfants et tous ceux qui viendront après nous dans notre pays, nous nous devons d’établir une perspective générale.

Et cela, sur plusieurs décennies, dans un monde en plein bouleversement avec les changements climatiques, une progression démographique sans précédent, des échanges mondialisés et des innovations technologiques fulgurantes.

3 meetings régionaux

La tâche est immense, et le Parti communiste réunionnais est conscient de ne pouvoir l’accomplir sans l’union et le rassemblement du plus grand nombre.

Pour cela, la reconstruction de notre organisation, qui doit redevenir le moteur de la décision politique et l’agitateur d’idées du pays, est une étape indispensable.

Dans l’immédiat, et pour lancer la préparation de notre Congrès, qui est placée dans le 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais, nous avons décidé d’organiser 3 meetings régionaux.

- Saint-Louis : le mercredi 27 mars à Bois de Nèfles Coco – Salle Payet

- Sainte-Suzanne : le mercredi 3 avril au Bocage

- La Possession : le jeudi 4 avril à La Possession au Camp Magloire ».
GRAND MEETING DU PCR

A trois mois de la tenue de son 8ème Congrès, le Parti communiste réunionnais organise un grand meeting à Saint-Louis :

Comment répondre à la situation de crise que connaît notre pays aujourd’hui (chômage, logement, emploi, vie chère...) ?

Mercredi 27 mars 2013 à 18h00

Saint-Louis - Salle PAYET

(BOIS DE NEFLES COCO)

Venez nombreux et nombreuses à ce meeting.

Pour d’autres informations du PCR, rendez-vous sur le blog :

particommunistereunionnais.com
JPEG - 48.4 ko


Kanalreunion.com