Actualités

Dialogue social et formation professionnelle

Propositions du Parti communiste réunionnais aux États-généraux — 4 —

Témoignages.re / 23 juillet 2009

Pour le PCR, la démocratie ne doit pas s’arrêter aux portes de l’entreprise. Le Parti insiste donc pour créer les conditions d’un meilleur dialogue social. Par ailleurs, la contribution versée aux États-généraux préconise d’anticiper les besoins en main d’œuvre, avec la création d’une Conférence permanente de l’emploi.

Le monde de l’emploi est caractérisé par une économie en perpétuel changement qui nécessite la mobilité professionnelle, géographique, la pluridisciplinarité et la rapidité d’adaptation au changement des technologies.
• Il est nécessaire de sortir du modèle actuel et prévoir une formation tout au long de la vie. Un état des lieux de l’emploi et de la formation est nécessaire avec l’objectif de plein emploi.
• Il est nécessaire de reconsidérer la culture de l’entreprise et la relation entre les différents acteurs de la création de richesse.
• Il faut considérer les rapports entre ces différents acteurs sur une base égalitaire et respectueuse des valeurs des uns comme des autres.
• Il faut bannir le principe de la domination du capital sur l’humain. En aucune manière, le travailleur ne doit être considéré comme un facteur d’ajustement structurel en cas de crise de l’entreprise.
L’enjeu ici est de voir diminuer le nombre et la durée des conflits sociaux dans l’intérêt de tous et surtout celui de la sérénité sociale.


Situation sociale actuelle

• Les deux tiers des entreprises à La Réunion n’emploient aucun salarié, soit 32.200. Plus de 7% des établissements emploient 10 personnes ou plus. 1,2% d’entre eux ont plus de 50 salariés. Cette répartition suppose que moins de 2% des entreprises à La Réunion ont pour obligation d’avoir un syndicat (moins de 10 salariés). Il y a donc là nécessité de créer les conditions favorables au dialogue dans les petites entreprises (moins de 10 salariés).

• La Réunion est une société en cours de démocratisation. La démocratie ne peut pas s’arrêter aux portes de l’entreprise. Avec la mondialisation, une nouvelle division du travail s’est instaurée. Le modèle actuel doit évoluer.


Des propositions pour tenter de rénover et maîtriser le dialogue social

1) À l’instar des congés payés, il faut rendre la formation du travailleur et de l’entrepreneur obligatoire au prorata du temps passé au travail. La formation du travailleur doit être un droit ! Des formations dans le domaine de la communication, de la gestion du conflit, du développement personnel, mais aussi du droit du travail, des évolutions technologiques…
2) L’entrepreneur devrait être dans l’obligation de satisfaire aux demandes de Validation des acquis et de l’expérience de ses employés à des fins de promotion au sein de l’entreprise.
3) Création d’une Norme ou d’un Label Social où les entreprises pourraient être primées selon leur degré de respect des normes sociales (critères restant à établir).
4) Contre la non-syndicalisation, création d’une Maison des Syndicats, dans le Nord et dans le Sud, ouverte à tous et particulièrement à ceux privés d’emploi. Le chômeur doit être associé aux démarches.
5) Obligation à la formation et à l’information syndicale dans les entreprises n’en ayant pas de représentant. Donner le droit au syndicat externe à l’entreprise d’y entrer afin de donner les informations aux salariés.
6) Inventer une forme de dialogue social qui permette à l’entreprise de progresser en mettant autour de la table tous les acteurs (capital, travailleurs…). Dans le cas des PME, une formule est encore à trouver.
7) En finir avec le modèle d’affrontement, mais trouver un modèle de dialogue et de concertation. Cet affrontement est encore plus grave dans les secteurs où la productivité est plus grande.
8) Partage du savoir au sein de l’entreprise pour un partage des décisions.
9) Changer les formes de gouvernance dans les entreprises.
10) Renforcer le corps de l’Inspection du Travail car le personnel n’est pas suffisant pour effectuer les contrôles.
11) Le dialogue social doit également s’opérer avec les « exclus » du monde du travail. La question du dialogue social ne se résume pas à l’employeur/salarié.


Dans le domaine de la formation professionnelle

La formation, l’éducation, l’emploi sont indissociables et indispensables au développement économique de notre pays. C’est par une approche globale qu’il faut analyser ces secteurs stratégiques porteurs d’emplois favorisant ainsi l’emploi local par la création d’un Institut de Formation impliquant l’État, l’Europe et les collectivités locales.

Notre population constitue à la fois une contrainte et une richesse. L’objectif visé est de :
• Réduire au maximum le taux d’illettrisme.
• Garantir les savoirs de base de la maîtrise de la langue française et des mathématiques.
• Former nos jeunes aux marchés d’avenir, et à tous les niveaux de responsabilité, afin de laisser le moins possible de personnes sans emploi.


Des propositions pour la formation

Création d’un Institut de veille des métiers émergents afin de pouvoir être réactif et former aux nouveaux métiers, mais aussi supprimer les formations obsolètes pour des métiers en voie de disparition ne correspondant plus à la réalité économique.

Création d’un Institut de Formation impliquant l’État, l’Europe et les collectivités locales dans le but de favoriser l’emploi de travailleurs locaux, en fonction des besoins et d’une vision prévisionnelle de ces besoins (notamment dans l’Administration).

Création d’un Observatoire du Travail afin de former les personnes en fonction des besoins à venir du marché, notamment dans le cadre des grands projets, comme cela a été le cas pour la route des Tamarins.

• Valoriser les talents et structurer la formation professionnelle.

• Formation souple pour permettre de changer d’activité.

• Formation dans nos deux grands services : Aide à la personne (santé, recherche, création du CHU, l’éducation, lutte contre l’illettrisme…) et Environnement. Plusieurs niveaux de formation possible.

• Conférence permanente pour l’emploi et la formation.


Kanalreunion.com