Actualités

Didier Robert a exclu La Réunion de la stratégie des pays de l’ouest de l’Océan Indien sur les effets du changement climatique !

Sur le blog de Pierre Vergès

Témoignages.re / 31 mars 2011

Dans la chronique du 28 mars, Pierre Vergès évoquait la conférence régionale qui s’est tenue à Maurice, sur l’adaptation au changement climatique dans les pays de l’ouest de l’Océan Indien. Une stratégie régionale a été adoptée, comportant quelques recommandations.

Selon le journal mauricien "L’Express", celles-ci « se rapportent à deux stratégies : l’adaptation et la mitigation (c’est-à-dire l’atténuation) du changement climatique et ses effets ».
La stratégie de la région Océan Indien reprend des concepts bien connus à La Réunion (tout du moins par certains). « Des moyens de transport moins polluants, le développement d’énergies propres et renouvelables, des pratiques durables en agriculture, de constructions plus eco-friendly (écocitoyennes, NDLR) et la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Les participants à la conférence mauricienne (ONG, centres de recherches, responsables politiques, etc.) sont venus de Maurice, d’Afrique du Sud, du Kenya, du Nigeria, même de Norvège, Suède, du Canada, et de France. Mais... personne ne représentait La Réunion !
Certes, Didier Robert avait certainement plus urgent à faire (limiter l’effondrement de "La Réunion en confiance" pour ces élections cantonales). Mais la non-participation de La Réunion à cette conférence régionale est une preuve supplémentaire de l’imprévoyance de Didier Robert, de son incapacité à avoir une vision sur le long terme, à préparer La Réunion aux dangers qu’elle encourt.

Des dangers qui sont bien réels et bien identifiés par les Mauriciens, notamment le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Deva Virahsawmy : « L’ouest de l’Océan Indien est plus touché par le changement climatique, bien que cette région contribue le moins aux émissions de gaz à effet de serre... Les pressions croissantes posées par le boom démographique et les impacts du changement climatique compromettront sérieusement l’écosystème marin et côtier de la région. Le changement climatique peut mettre en danger les gains économiques qu’ont acquis les pays de l’ouest de l’Océan Indien ».

Dans ce domaine aussi, grâce à Didier Robert, La Réunion a perdu toute son avance, et, aujourd’hui, se trouve confrontée à des risques auxquels elle ne pourra faire face.


Kanalreunion.com