Actualités

Didier Robert à nouveau désavoué par le gouvernement

Témoignages.re / 8 octobre 2010

Lorsqu’il siégeait — même à temps partiel — à l’Assemblée nationale, Didier Robert avait posé quelques questions écrites au gouvernement. Notamment sur le dossier du développement de l’aéroport de Pierrefonds. La réponse — tardive — du gouvernement avait été un désaveu total de Didier Robert.
Autre thème dont il avait fait l’un de ses axes de campagne : la formation supérieure. Lors de la venue du ministre Georges Tron (fonction publique) à La Réunion, Didier Robert avait fait miroiter l’implantation à La Réunion d’un IRA (Institut régional d’administration). Notons, au passage, que cette idée n’était pas nouvelle, contrairement à ce que Didier Robert avait voulu faire croire, le PCR avait demandé il y a des années la création d’une telle structure.
Aujourd’hui, le gouvernement vient officiellement de répondre à Didier Robert et de lui donner publiquement un deuxième camouflet, de taille aussi conséquente que le premier.
La réponse gouvernementale à la question de Robert sur la création d’un IRA à La Réunion est sans ambiguïté : « L’ouverture d’un IRA en Outre-mer, et à La Réunion en particulier, au regard des effectifs susceptibles d’être concernés, ainsi que de son coût de fonctionnement, n’entre pas dans les intentions du gouvernement ».
Didier Robert n’a donc pas su convaincre le gouvernement (son gouvernement) de la nécessité de l’ouverture d’une telle structure. Il n’a pas été capable de faire comprendre au gouvernement que cette création participait à l’égalité des chances entre Réunionnais et Français de métropole.
Didier Robert n’est pas parvenu à expliquer qu’une telle structure permettait à La Réunion, aux jeunes notamment, de participer au développement de leur île, et d’atteindre le haut niveau.
Didier Robert a-t-il seulement rappelé que, à La Réunion, le taux d’encadrement — tout confondu — reste inférieur à celui enregistré en métropole ? Et que les choses vont aller en s’aggravant puisque, à l’inverse des régions françaises, La Réunion va connaître une augmentation de sa population ?
Didier Robert se satisfait-il de la seule logique financière et budgétaire des problèmes, telle que la propose le gouvernement, lorsqu’il s’agit du développement de l’Outre-mer ?
Après le désaveu sur l’aéroport de Pierrefonds, le désaveu sur la création d’un IRA, on peut s’attendre à ce que Didier Robert soit à nouveau désavoué par son gouvernement… sur la route du littoral !

Kora-Ly Payet


Kanalreunion.com