Actualités

Didier Robert : après le démolisseur, le menteur

François Fillon n’est pas venu hier à La Réunion

Manuel Marchal / 25 septembre 2010

Le compte à rebours lancé par "Témoignages" pour annoncer la visite de François Fillon s’est basé sur les déclarations du président de la Région dans la presse, qui ont été amplifiées par Télé Réunion qui pour sa part a annoncé depuis plus d’une semaine que le Premier ministre devait venir hier à La Réunion pour signer un accord sur 2 milliards d’euros d’investissements avec le président de la Région. Jamais Didier Robert n’a démenti cette information, préférant aller voyager et laisser prospérer dans l’opinion ce mensonge. Dans son entourage progresse un sentiment, celui que Didier Robert ne maîtrise absolument rien, ni le calendrier, ni le contenu. Car cela fait déjà plusieurs fois que le président de la Région Réunion ment sur la date de signature des "nouveaux accords de Matignon".

Contrairement à ce que nous avons annoncé, François Fillon n’était pas à La Réunion hier. Pourtant, plusieurs faits ont amené "Témoignages" à rappeler tous les jours un compte à rebours vers l’échéance.
Le 31 août, dans les colonnes du "JIR", dans une interview de 2 pages, Didier Robert annonce la date de signature des "nouveaux accords de Matignon" : « je ne suis pas maître du calendrier de Matignon, mais ce sera avant fin septembre ». Le même jour, lors de la présentation du Conseil supérieur de la commande publique, répondant à une question sur l’implication de l’État dans la commande publique, le préfet répond ceci à nos confrères d’Imaz Press Réunion : « j’espère que celui qui vous l’annoncera sera quelqu’un d’autre que moi dans les prochaines semaines ».
Quelques jours plus tard, alors que les professionnels du BTP, travailleurs et patrons, préparent leur grande journée de mobilisation unitaire, Télé Réunion annonce la venue de François Fillon d’ici la fin du mois de septembre pour signer les “nouveaux accords de Matignon”, conformément à l’échéance fixée par Didier Robert dans son interview publiée par le "JIR".
Voici un peu plus d’une semaine, Télé Réunion annonce même la date de la venue de François Fillon pour signer le document avec Didier Robert : ce sera le 24 septembre.

Où est le Premier ministre ?

"Témoignages" décide donc d’annoncer tous les jours un compte à rebours pour voir si Didier Robert va démentir cette information. Car puisqu’il dit qu’il ne maîtrise pas le calendrier du Premier ministre, comment pouvait-il savoir que ce dernier signerait un document présentant les promesses de campagne électorale du nouveau président de la Région avant la fin du mois ?
Chaque jour, "Témoignages" a répété l’annonce de la venue du Premier ministre. Mais le démenti n’est pas venu. Lundi dernier, Didier Robert s’est fait photographier avec le ministre du Budget, il aurait été facile de publier un communiqué annonçant l’annulation de la visite de François Fillon hier. Mais il ne l’a pas fait. Il a préféré laisser l’opinion dans cet état d’attente, et il a donc laissé prospérer un mensonge alors qu’il avait tous les moyens nécessaires pour corriger cette situation.

Didier Robert ne maîtrise plus rien

Mais le président de la Région n’en est pas à son coup d’essai, il a déjà menti plusieurs fois sur la date de signature des "nouveaux accords de Matignon". Or, l’économie de La Réunion s’est effondrée, passant de plus de 3% à -2,7% de croissance. Des milliers d’emplois sont supprimés partout. 1.500 entreprises sont menacées de fermeture. Des milliers de travailleurs risquent d’être au RMI dans les mois à venir, les chefs d’entreprise sont au bord de la faillite. Dans ce contexte, le président de la Région ne trouve rien de mieux que mentir à la population et aller voyager à Maurice et en France où il s’affiche avec Air Mauritius et Air France comme l’indiquent les photos publiées par un confrère mauricien.
François Fillon n’est pas venu, et une fois de plus, Didier Robert tente de rouler la population.
Pendant ce temps, des élus se cachent à la Région. Car ils sont confrontés aux promesses faites par leur chef de file, et beaucoup de personnes viennent les voir à la Région pour demander ce qui a été promis.
Dans l’entourage du président de la Région, c’est maintenant le sentiment qu’il ne maîtrise absolument plus rien, ni le calendrier, ni le contenu. Sa prise de pouvoir illégale à la tête de la SEMATRA conforte ce sentiment.

Manuel Marchal


La preuve… par les mensonges

Les 40.000 billets d’avion à 500 euros qui n’existent pas, les 320 millions d’euros engagés depuis mars démentis par le préfet, les 18.000 ordinateurs toujours pas distribués près de deux mois après la rentrée… les mensonges s’accumulent. Mais le plus gros est celui relatif au "nouveau protocole de Matignon", censé représenté 2 milliards d’euros d’investissements. À ce jour, toujours rien alors que cela fait déjà plus de 6 mois que le membre du bureau politique de l’UMP dirige la Région.

• Le 20 mai : signature avant le 21 juin
Le 20 mai dernier, Didier Robert soutient à 100% les déclarations d’une ministre venue à la Région : « Monsieur le président, je vous le confirme, l’État vous accompagnera dans vos projets.
Si vous l’estimez utile, nous mobiliserons nos services pour vous permettre de finaliser dans les meilleurs délais les dossiers avec pour objectif, comme le Premier ministre vous l’a proposé, de signer l’avenant au Protocole de Matignon
avant l’été  ». Pour un membre du gouvernement, avant l’été signifie avant l’été en France, c’est-à-dire avant le 21 juin.

• Le 23 juin : « avant la fin du mois d’août »
Pas de signature le 21 juin, mais deux jours plus tard, Didier Robert s’engage sur une nouvelle date.
« Les modalités techniques et financières de réalisation de ce projet font actuellement l’objet d’une concertation avancée pour une signature rapide du nouveau protocole État-Région avant la fin du mois d’août  ».

• Le 31 août : « avant fin septembre »
Dans une interview publiée dans le "JIR", Didier Robert affirme ceci : « je ne suis pas maître du calendrier de Matignon, mais ce sera avant fin septembre  »

• Le 21 septembre : « dans quelques jours » « dans quelques semaines »
Intervenant au lendemain de l’ouverture de Top Résa depuis le studio de RFO-Paris, Didier Robert a été interrogé sur la date de signature des "nouveaux accords de Matignon" qu’il estime à « environ 2 milliards d’euros ». Sa réponse en dit long, c’est tout d’abord « plusieurs semaines », puis « plusieurs jours », et enfin « plusieurs semaines ». Et pourquoi pas "dans les heures qui viennent" ?
C’est bien la preuve que le démolisseur se double d’un menteur qui ne maîtrise plus rien.


Kanalreunion.com