Actualités

Didier Robert efface le maloya

« Ce que nous avons de plus précieux » n’a plus le droit d’exister à la Région

Manuel Marchal / 23 avril 2010

Dans son discours d’investiture, Didier Robert estimait que la MCUR est « un projet qui enferme entre quatre murs ce que nous avons de plus précieux ». Le nouveau président de la Région montre comment dans les actes il traite la culture réunionnaise : il efface « ce que nous avons de plus précieux ».

Cela fait maintenant plus d’un mois qu’une nouvelle direction préside aux destinées de la Région, et tout le monde se demande ce qu’elle fait. La première séance plénière était donc très attendue, mais elle a été loin de correspondre aux attentes liées aux déclarations de la nouvelle direction. Didier Robert a été bien incapable d’apporter la moindre valeur ajoutée par rapport à l’ancienne équipe. Il n’a fait que redistribuer des crédits économisés par d’autres.
Cela explique sans doute la volonté de tenter d’effacer de la mémoire des Réunionnais tout ce qui a été fait par la Région depuis sa création.
Poussés par on ne sait quel fanatisme, les inspirateurs de cette attaque contre la mémoire du Réunionnais sont allés jusqu’à effacer le maloya du site de la Région. Le 1er octobre dernier, le maloya a été reconnu patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO grâce au travail de l’équipe de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Il ne faut donc pas que les Réunionnais sachent que leur pratique culturelle est, au même titre que celles des autres peuples, une partie du patrimoine de l’humanité.
Mais aujourd’hui, il n’est plus possible de régler cette question en brûlant des archives comme cela se faisait du temps de Perreau-Pradier.
Ces archives sont soigneusement rangées dans une bibliothèque sur Internet, protégée des dégradations de ceux qui ont déjà peur d’être jugé par l’Histoire, et elles seront toujours là pour mesurer concrètement l’action du nouveau président de la Région.

Manuel Marchal

JPEG - 58.2 ko
Le 1er octobre dernier, le maloya a été reconnu patrimoine mondial de l’humanité comme le rappelait auparavant le site de la Région.
JPEG - 20.3 ko
L’arrivée de Didier Robert à la Région a une conséquence : le maloya a été effacé. Voilà comment Didier Robert traite « ce que nous avons de plus précieux ».


Kanalreunion.com