Actualités

Didier Robert fait le jeu des compagnies pétrolières

2 millions d’argent public donnés aux transporteurs ?

Témoignages.re / 4 avril 2011

Plusieurs rapports officiels ont dénoncé la situation de monopole et les marges scandaleuses des compagnies pétrolières à La Réunion. En distribuant 2 millions d’euros aux transporteurs pour annuler les effets de la dernière hausse des prix des carburants, le président de la Région fait donc le jeu des compagnies pétrolières. Ces dernières peuvent maintenir leurs marges sans être inquiétées.

Jeudi dernier, Didier Robert a annoncé qu’il va prélever 2 millions d’euros sur les recettes de l’octroi de mer pour verser des subventions aux transporteurs. Cette somme est notamment prélevée sur les recettes d’octroi de mer liées à la vente des carburants, puisque la Région distribue d’emblée aux professionnels les 900.000 euros d’octroi de mer que l’augmentation de 5 centimes doit rapporter.
Cette somme est censée abondée un "fonds d’intervention" pour lequel le président de Région annonce la participation de l’État et de la CCIR. Lorsque l’on sait que l’État refuse d’augmenter les dotations aux collectivités territoriales sous prétexte de rigueur budgétaire, il est donc déjà acquis qu’il n’y versera pas un centime. Résultat, les Réunionnais seront les seuls à être obligés à payer pour ce fonds.
Cette subvention de deux millions d’euros amène plusieurs commentaires.
Il eut été aisé de trouver une telle somme voire beaucoup plus sans faire payer les Réunionnais. Les rapports de l’Autorité de la concurrence montrent notamment qu’à La Réunion, les marges des compagnies pétrolières sont bien plus importantes qu’en France. À cela s’ajoute une situation de monopole sur l’importation, le stockage, la distribution et la vente du carburant, à l’origine de « rentes de situation ».
Autrement dit, l’augmentation des prix des carburants maintient à un niveau anormalement élevé les marges des compagnies pétrolières. En effet, la hausse du prix de leur matière première est automatiquement répercutée sur le prix de vente au consommateur.
La décision de Didier Robert permet donc de protéger les compagnies pétrolières. Elle utilise pour cela l’argent des contribuables. Elle se situe dans la ligne politique qu’il met en œuvre : soutien aux monopoles. C’est cette ligne qui explique la casse de la géothermie prélude à la casse du photovoltaïque par l’UMP, ou encore l’établissement de relations privilégiées avec une compagnie aérienne de notre région, utilisée par Air France pour affronter Air Austral.

M.M.


Didier Robert va-t-il dépenser ce qui n’appartient pas à la Région ?

La Région collecte l’octroi de mer, mais cet argent ne lui appartient pas. Cette collectivité a la responsabilité de redistribuer la quasi-totalité des sommes collectées aux communes.
Concernant la recette d’octroi de mer issue de la vente des carburants, c’est le bénéfice tiré de l’augmentation des prix des carburants que la Région veut distribuer aux transporteurs. Or, c’est l’argent des communes, et cette recette supplémentaire intervient dans un contexte de restriction généralisée.
En effet, l’État a annoncé un gel des dotations aux collectivités.
Mais à La Réunion, les dépenses des collectivités augmentent car le pays connaît une importante croissance démographique. Les communes n’ont que très peu de marges de manœuvre étant donnée la pauvreté de la population.
En pleine crise, Didier Robert va-t-il prendre l’argent des communes pour le distribuer aux transporteurs ?


Kanalreunion.com