Actualités

Didier Robert prend la responsabilité « d’ouvrir une crise institutionnelle dont la gravité n’a jamais été atteinte à ce jour »

Unanimité dans l’analyse des conséquences du coup de force du président de Région

Témoignages.re / 28 septembre 2010

« En tant qu’actionnaires, certes minoritaires, mais néanmoins importants, nous demandons à Didier Robert de dévoiler sa stratégie concernant le développement d’Air Austral », a indiqué Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, lors d’une conférence de presse organisée hier. Entourée des conseillers généraux de sa majorité, Alliance, Modem, PS, elle a indiqué que Didier Robert avait pris la responsabilité « d’ouvrir une crise institutionnelle dont la gravité n’a jamais été atteinte à ce jour ».

« Notre préoccupation reste la défense des intérêts de la population réunionnaise et du développement de la compagnie réunionnaise Air Austral », explique Nassimah Dindar. Dans ce cadre, la présidente du Conseil général précise que sa collectivité n’a pas l’intention de se retirer d’Air Austral. Ce n’est pas son intérêt, note ensuite Nassimah Dindar, en soulignant que le Département va exiger une prise de position claire de la part de Didier Robert. « À ce jour, nous ne savons pas encore quel est le projet que le président de la Région a pour Air Austral », dit-elle.
Michel Dennemont, conseiller général Modem des Avirons, est plus incisif. « Nous avons de grosses inquiétudes. Nous savons qu’Air Mauritius est la compagnie préférée de Monsieur Didier Robert. Nous sommes en droit de nous demander s’il n’a pas d’intentions malveillantes concernant Air Austral », lance l’élu avironnais.
L’Assemblée générale des actionnaires de la compagnie aérienne aura lieu ce mardi 28 septembre. Nassimah Dindar a déclaré hier qu’elle n’a reçu aucun document lui disant qu’elle n’est plus présidente de la SEMATRA. Et cela est logique, car Didier Robert s’est en effet fait autoproclamé président par quatre conseillers régionaux une fois la séance levée.

Quelle volonté politique ?

Quoi qu’il en soit, « le Département sera représenté lors de l’Assemblée générale d’Air Austral. Nous n’avons pas l’habitude de pratiquer la politique de la chaise vide », annonce Philippe Leconstant, conseiller général de Saint-Benoît.
« Le président de la Région était tout à fait en droit de demander et d’obtenir la présidence (de la SEMATRA) puisque la collectivité qu’il dirige est majoritaire. Mais il a manifesté une volonté d’exclusion. Les choses ne se sont jamais passées de la sorte. Nous avons été profondément choqués. Nous avons véritablement le sentiment d’avoir été agressés », souligne Philippe Leconstant. « La question de fond qui se pose est de savoir s’il y a (de la part de la Région – NDLR) la volonté de continuer à travailler ensemble au développement de La Réunion comme cela a toujours été le cas. Nous n’avons pas l’impression que cette volonté politique existe toujours », conclut Jean-Yves Langenier, conseiller général du Port.


Kanalreunion.com