Actualités

Didier Robert soutenu par Michel Vergoz

La tête de liste PS aux Régionales porte-parole de la majorité UMP

Manuel Marchal / 26 juin 2010

Jeudi, au moment où partout dans la République défilent des cortèges très fournis pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement UMP, Michel Vergoz ne trouve rien de mieux que d’être le plus virulent soutien de la majorité UMP quand elle décide de casser le projet de la route du littoral, et donc de sacrifier des milliers d’emplois.

Jeudi dernier, la direction UMP du Conseil régional présente une délibération qui casse le projet de route du littoral inscrit dans le Protocole de Matignon. Mais le plus fervent défenseur du retard de plusieurs années qu’impose la décision de Didier Robert d’élargir à 6 voies un projet prévu pour 4 n’était pas dans les rangs de l’UMP, mais du côté de la tête de liste PS aux dernières régionales, Michel Vergoz.
Voici quelques-uns des propos tenus par Michel Vergoz, sans commentaire…

« Nous sortons d’un bras de fer avec l’État qui a duré de 1998 à 2008 ».

« J’aurais fait exactement ce qui nous est proposé ce matin ».

« Le 2 mars 2010, j’avais quasiment supplié Paul Vergès d’ajouter deux voies à la nouvelle route du littoral. Le 21 avril, lors de votre investiture président, j’avais souligné l’extrême urgence d’intégrer le transport collectif dans la nouvelle route du littoral ».

« Le 6 mars 2010, le ministre des Trams a dit : il n’y a pas de dotation ferroviaire ».

« Nous nous en réjouissons. Cette orientation est une décision politique majeure qui sauvegarde l’intérêt du pays. Nous l’avons demandé, nous l’approuvons ».

Lundi, la suite de notre compte-rendu, où l’on verra Michel Vergoz voter comme l’UMP sur le compte administratif 2009.

M.M.


Kanalreunion.com