Actualités

Didier Robert toujours partisan des vieilles méthodes d’intimidation

La démocratie et la liberté d’opinion restent des combats quotidiens à La Réunion

Témoignages.re / 2 septembre 2015

Une nouvelle fois, le président de la Région Réunion montre qu’il est un homme du passé. Il croit que La Réunion vit encore dans les années 60 et pense donc réduire au silence l’opposition démocratiquement élue en l’intimidant. Dernier acte en date : une nouvelle plainte en diffamation contre un élu de l’opposition.

Hier matin, la presse a annoncé que Didier Robert comptait porter plainte contre Paul Vergès à la suite des propos tenus par le sénateur dans une conférence de presse sur le scandale de la nouvelle route du littoral.
Lors de cette conférence de presse, Paul Vergès s’était appuyé sur des articles de la presse à La Réunion et en France pour demander au président de Région de se constituer partie civile, pour avoir accès au dossier.

Il demande donc pourquoi Didier Robert n’a-t-il pas porté plainte en diffamation contre les journalistes qui ont révélé l’affaire.
Ce comportement rappelle au sénateur l’époque de la répression sous la direction du préfet Perreau-Pradier. En tant que directeur de Témoignages, Paul Vergès avait été condamné à de la prison ferme pour avoir reproduit des articles du Monde et de l’Humanité relatant les noyades des Algériens dans la Seine suite à la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris.

C’est pourquoi la tentative d’intimidation de Didier Robert est loin d’impressionner Paul Vergès.
Rappelons que Didier Robert est coutumier de ces méthodes qui datent d’il y a 50 ans. Il a déjà porté plainte contre deux élus de l’opposition parce qu’il n’a pas apprécié leurs propos… et a perdu à chaque fois.


Kanalreunion.com