Actualités

Didier Robert : un style prévisible

Témoignages.re / 23 mars 2010

Didier Robert sera bientôt élu président de la Région Réunion. Comment agira-t-il ? Quel sera son style ? La gestion de la commune du Tampon laisse présager de ce que sera son comportement aux affaires.

110 millions d’euros investis, un chantier prêt à démarrer, des travailleurs engagés, des machines parées : tel se présentait le chantier de la Rocade du Tampon. Or, Didier Robert a décidé d’un seul coup d’y mettre fin.

Un président-casseur ?

Pourquoi le futur président de Région a-t-il pris pareille décision ? Ce n’est pas par caprice, comme on l’a pourtant bien souvent dit au Tampon, mais par idéologie : le chantier avait le tort, irréparable à ses yeux, d’avoir été lancé par l’équipe de la Région.
Tout au long de la campagne, Didier Robert a clamé haut et fort sa volonté de démanteler l’IRT et la SR21, de mettre fin au chantier du tram-train, de démolir la MCUR… parce que la couleur politique de ceux qui ont créé ces équipements ne lui conviennent pas. Au vu de sa détermination à priver ses administrés et l’économie de sa commune d’une infrastructure d’intérêt public, on ne peut avoir aucun doute dans la capacité de Didier Robert à casser les réalisations héritées des mandatures précédentes. De même, on pourra sans doute compter sur lui pour licencier à tour de bras les salariés en place : le député-maire du Tampon n’en est plus à quelques chômeurs près.

Comme Cyrille Hamilcaro, faites-vous embaucher par Didier Robert

Ne doutons pas, pourtant, qu’il saura appliquer le volant “emploi” de son programme avec le même discernement… pour autant que les candidats aient un certain profil : le député-maire du Tampon n’a-t-il pas fait embaucher tour à tour, un peu partout sur sa commune, Cyrille Hamilcaro, Alain Bénard, des Surgine Fontaine et, sans doute, d’autres célébrités ?


Kanalreunion.com