Actualités

Égalité réelle : agir dès maintenant contre les inégalités à La Réunion

Le Parti communiste réunionnais rappelle les engagements pris et ses propositions pour y parvenir

Manuel Marchal / 10 mars 2016

Egalité réelle et route du littoral était à l’ordre du jour de la conférence de presse du Parti communiste réunionnais tenue hier par Maurice Gironcel, Ary Yée Chong Tchi Kan et Yvan Dejean, secrétaires généraux. Pour le PCR, l’égalité réelle doit s’attaquer dans l’immédiat aux inégalités réelles qui sont palpables. En s’engageant à proposer une loi pour l’égalité réelle, François Hollande reconnaît implicitement que 70 ans après la loi du 19 mars 1946, l’égalité n’est toujours pas là. Le PCR a rappelé les critères qu’ils proposent : égalité du PIB par habitant, égalité de l’Indice de développement humain. Il a également rappelé les moyens qu’il avance pour y parvenir : un fonds réunionnais de développement pour investir, une assemblée unique dotée de compétences pour dialoguer avec les pays voisins. Pour le PCR, un préalable est nécessaire : s’attaquer dès maintenant aux inégalités déjà constatées et mesurables, en particulier dans le domaine des revenus, de l’emploi et du logement.

JPEG - 87.8 ko
Maurice Gironcel, Ary Yée Chong Tchi Kan et Yvan Dejean, secrétaires généraux du PCR.

Maurice Gironcel est revenu sur la visite d’Ericka Bareigts, secrétaire d’État à l’Égalité réelle, vendredi et samedi derniers. Le secrétaire général du PCR a tout d’abord rappelé comment son parti traduit en principes le concept de l’égalité réelle. En mai 2015, lors de la visite en Guadeloupe de François Hollande, le président de la République a annoncé une loi pour les outre-mer. L’objectif est que ces derniers arrivent enfin à l’égalité réelle avec la France.

« Cette proposition vient d’un constat. 70 ans après la loi du 19 mars 1946, il n’y a pas d’égalité contrairement au contenu de la loi », a poursuivi Maurice Gironcel. François Hollande a proposé l’égalité réelle grâce à deux textes. Le premier comportera un volet constitutionnel pour donner aux outre-mer les outils nécessaires pour arriver à l’égalité réelle au bout de 20 ans. Le second portera ses efforts dans la lutte contre les inégalités.

Victorin Lurel, ancien ministre, était désigné parlementaire en mission pour la mise en œuvre de ce projet de loi. Il est chargé de remettre un rapport, selon un calendrier bien précis. Lors du dernier remaniement ministériel, François Hollande a nommé une secrétaire d’État à l’Égalité réelle, Ericka Bareigts. Avec George Pau-Langevin, ministre de l’Outre-mer, elle est chargée de présenter le projet de loi du gouvernement ».

La visite ministérielle n’a rien clarifié

Mais dès la nomination de la députée de La Réunion au gouvernement, il s’est avéré que l’égalité réelle ne concerne pas que les DOM mais toute la République. « La première sortie officielle de Ericka Bareigts était consacrée à la Normandie », a constaté Maurice Gironcel, « puis elle est venue à La Réunion. Son programme était axé sur d’autres thématiques que l’égalité réelle ».

Le PCR note que ce qui a frappé l’opinion, c’est qu’elle a réaffirmé à plusieurs reprises que sa mission concerne toute la République. Et pour l’outre-mer, elle s’est contentée de répondre par des généralités. « Nous ne savons rien quant au contenu de la loi et à sa date de présentation au Parlement », alors qu’en mai 2015 en Guadeloupe, le président de la République avait promis l’échéance du début de l’année 2016.

La visite de Ericka Bareigts n’a donc pas apporté grand-chose sur ce sujet. Il faudra attendre une réunion prévue le 14 mars, au cours de laquelle Victorin Lurel présentera son rapport aux parlementaires. Cela servira de base de discussions au projet de loi gouvernemental.

Réduire dès maintenant les inégalités

Victorin Lurel devait questionner les partis politiques notamment, avant de faire son rapport. Le PCR a fait connaître et transmis ses propositions, « à la différence d’autres ». Le PCR souhaite donc que « le rapport de Victorin Lurel va faire référence aux contributions des uns et des autres ».

« Avant de parler d’égalité réelle, il faut d’abord s’attaquer aux inégalités existantes à La Réunion », a souligné Maurice Gironcel. Le secrétaire général du PCR revint sur une étude de l’INSEE qui affirme que La Réunion détient le record des inégalités. Notre île est qualifiée de département hors-norme. Donc, « que fait-on pour les inégalités de revenus ? Devant les inégalités dans l’accès au logement ». « Personne ne peut croire à l’égalite réelle tant que persisteront les inégalités », a précisé Maurice Gironcel, d’autant plus que « ces inégalités sont facilement mesurables ».

Fonds de développement et assemblée unique

Pour le PCR, les critères à retenir pour l’égalité réelle sont le PIB par habitant et l’IDH, indice de développement humain. Le PIB par habitant de La Réunion est inférieur à celui de la France. Cette différence est de l’ordre de 10.000 euros. Si on multiplie cette somme par le nombre de Réunionnais, on arrive à plus de 8 milliards d’euros. Le PCR ne demande pas un rattrapage immédiat de cet écart. Il propose plan, sous la forme d’une dotation annuelle pendant 20 ans, correspondant à la différence de PIB par habitant actuellement constatée.

Le PCR demande que cette dotation soit versée dans un fonds de développement pour investir dans des grands projets.

Le Parti revendique également une assemblée unique élue à la proportionnelle intégrale, dotée de délégations de compétences pour amorcer le co-développement avec les pays voisins. Le PCR a rappelé que François Mitterrand avait proposé en 1981 l’assemblée unique pour tout l’outre-mer. C’est aujourd’hui une réalité en Martinique et en Guyane.

« Pas question de se laisser endormir »

Concernant l’égalité en termes d’indice de développement humain, le PCR est pour « un plan de développement durable et solidaire qui améliorera l’IDH dans tous ses compartiments », notamment le pouvoir d’achat, le logement.

Les outre-mer ont un retard reconnu par le président de la République, il est urgent d’agir rapidement pour réduire les inégalités. « Nous espérons que cette loi va venir en discussion le plus rapidement possible, et pas quelques mois avant la présidentielle », a affirmé le responsable communiste. Maurice Gironcel a mis en avant l’importance de « respecter les engagements, pas question de se laisser endormir ».

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Sans rentrer dans les détails , l’égalité c’est un juste combat qui est mené par des personnes courageuses de leur opinions et qu’elles en soient remerciées.

    Je voudrais souligner aussi que parfois des personnes menent des dures et difficiles combat pour améliorer leurs situations et contre des adversaires puissants et une fois leurs luttes reconnus et voilà que d’autres ne voyant pas plus loin que leurs interets immédiats et égoistes cassent ces victoires et s’allient à nos adversaires ," leurs" adversaires !

    Alors comment parvenir à une égalité devant de telles situations ? moin lé avek ou é mi tot.. pa déryér...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com