Actualités

Election de la présidence : le LPA rejoint la majorité de droite

Retour sur la première assemblée plénière du Conseil départemental de La Réunion

Manuel Marchal / 3 avril 2015

Hier au Conseil départemental, le LPA a eu une attitude à l’opposé de celle prônée la semaine dernière par son président Thierry Robert. Le Groupe de concertation pour le développement de La Réunion a choisi de s’abstenir lors de ce vote.

Hier, la matinée de la première assemblée plénière du Conseil départemental a commencé par l’élection de la présidence. Après le discours du doyen d’âge, André Thien Ah Koon, le vote a commencé. Avant le scrutin, plusieurs annonces avaient été faites. Les 30 élus UMP-UDI-Objectif Réunion allait soutenir la candidature de Nassimah Dindar. Ils avait été rejoint par les deux conseillers départementaux de Saint-Paul victorieux des candidats soutenus par la mairie. André Thien Ah Koon avait dit également que le groupe d’élus du Tampon allait voter pour la présidente du dernier Conseil général. Cela faisait donc un potentiel de 36 voix.

Au moment de faire acte de candidature, Philippe Le Constant s’est déclaré. Le premier secrétaire de la Fédération socialiste comptait visiblement sur le soutien des élus du PS, mais aussi du Progrès et d’une élue Verte suspendue de son parti car candidate aux côtés du socialiste Gérald Maillot à Saint-Denis. Cela faisait un total de 6 voix possibles.

Au moment du vote, le résultat était le suivant : 38 voix pour Nassimah Dindar, 8 voix pour Philippe Le Constant et 4 abstentions. Certains observateurs se demandaient bien qui avait pu rejoindre la majorité de droite, et qui avait voté pour le candidat socialiste.
La désignation de la Commission permanente a permis de répondre à la seconde question. Les élus PS, Progrès, Vert et PLR faisaient liste commune. Cela faisait une liste de 8 élus, donc les 8 voix pour Philippe Le Constant. La coalition UMP-UDI-Objectif Réunion présentait pour sa part une liste de 26 candidats, les élus du Tampon constituait une liste de 4 personnes, LPA présentait une liste de deux élus, tout comme Groupe de concertation pour l’avenir de La Réunion, et Pour La Possession.

Lors du vote à main levée pour valider la liste des vice-présidences présentée par le groupe UMP-UDI-Objectif Réunion, tous les autres groupes se sont abstenus. C’est juste avant la fin de la séance que les choses se sont clarifiées.

Jacques Dennemont, un des deux élus LPA, a déclaré que son groupe a voté pour la candidate UMP-UDI-Objectif Réunion à la présidence. Il a justifié ce choix dans un discours.

Cela apportait à tous les observateurs la preuve que les communistes étaient donc les seuls à ne pas être entrés dans une bataille entre majorité et opposition. Fidèle à leur ligne de conduite de concertation, ils se sont abstenus lors du vote de la présidence.


Kanalreunion.com