Actualités

« Élections présidentielles : lutter contre les idées d’extrême-droite et les inégalités »

Appel de la FSU

Témoignages.re / 3 mai 2017

Dans un communiqué diffusé hier, la FSU appelle à faire barrage à l’extrême droite par la mobilisation contre les inégalités.

JPEG - 75.4 ko

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle vient de confirmer la présence du Front National au deuxième tour avec plus de 21 % des suffrages face à un candidat ultra-libéral.

La FSU considère avec gravité la montée de l’extrême droite dans notre pays et son score particulièrement élevé à la Réunion. Les politiques libérales et austéritaires en sont les premiers responsables ; celles-ci ont creusé les inégalités et le sentiment - justifié - d’un abandon des plus fragiles par les politiques au pouvoir. Dans notre département, ce sentiment n’aura fait que se renforcer au point de permettre à la candidate de la xénophobie et du repli sur soi de largement doubler son score de 2012 qui était alors de 10.3 %.

Pour lutter contre les idées d’extrême droite il est urgent de mettre un terme aux inégalités et aux injustices et donc aux politiques qui alimentent l’audience de l’extrême-droite depuis des années.

En effet, continuer sur la voie des politiques libérales ne fera qu’aggraver le chômage et la précarité, fragiliser les services publics et la protection sociale, amenuiser l’égalité de toutes et tous face aux droits élémentaires, renforcer les inégalités sociales…

L’extrême droite réalise ses meilleurs scores là où les services publics ont été affaiblis, là où au contraire la solidarité de la Nation auraient dû fonctionner à plein. Moins d’ emplois publics c’est moins d’accès pour tous à la justice, la santé, la protection sociale, l’emploi……… Ainsi qu’ à l’éducation, à la culture, pourtant indispensables pour déconstruire les discours réactionnaires.

Pour la FSU, des services publics efficaces dans l’accomplissement de leurs missions sont nécessaires si on aspire au progrès social ; augmenter les effectifs de la Fonction Publique mais aussi en finir avec l’austérité, les réformes imposées contre la volonté de celles et ceux qui les subissent, le racornissement des droits des salariés et des chômeurs, la précarité des emplois, œuvrer à une meilleure répartition des richesses, lutter contre l’évasion fiscale, améliorer le niveau des salaires et des retraites, sont de nature à endiguer la progression du Front National.

Face à ces enjeux, s’il est certain que pas une seule voix ne doit aller au Front National, le syndicalisme combatif et indépendant, la mobilisation sont les seules voies à même d’imposer ces revendications dans le débat public.

Marie-Hélène Dor, Benoit Caquelard
Secrétaires départementaux FSU Réunion


Kanalreunion.com