Actualités

Élie Hoarau demande la création d’une Autorité internationale des plateformes et du forage en mer

Irrégularités d’autorisations de forage offshore

Témoignages.re / 20 mai 2010

Lors du débat sur la sécurité des plateformes de forage en mer qui s’est tenu en session plénière du Parlement européen ce mardi 18 mai à Strasbourg, Élie Hoarau a parlé au nom de son groupe pour demander la création d’une Autorité internationale des plateformes et du forage en mer. Ci-après le communiqué.

« La fuite du forage pétrolier dans la baie du Mexique est une véritable catastrophe écologique et économique. Il apparaîtrait que des irrégularités auraient été constatées dans l’octroi par le ministère de l’Intérieur des Etats-Unis des permis de forer. Il s’agirait là d’une légèreté impardonnable dont les conséquences sont incalculables et ne concernent pas seulement les États-Unis d’Amérique.

Quand on sait que, dans le monde, des centaines d’autorisations de forage offshore sont accordées par des États, si ces autorisations le sont avec la même légèreté, cela poserait un problème à l’ensemble du monde.

Élu des régions européennes ultrapériphériques et des PTOM composés presque entièrement d’îles, près de 130 au total réparties dans les trois grands océans, je dois dire ici ma très grande inquiétude pour nos îles vis-à-vis de projets d’exploitation pétrolière en mer.

C’est la raison pour laquelle il est impératif que l’Union européenne donne l’exemple en revoyant avec la plus grande vigueur les mesures de sécurité et de prévention sur ses propres plateformes pétrolières offshore. De plus, quand on sait que les déversements accidentels ou opérationnels de pétrole en mer sont évalués à plusieurs dizaines de milliers de tonnes chaque année de par le monde, ne conviendrait-il pas que l’Union européenne prenne des initiatives pour que les plateformes de forage en mer relèvent désormais d’une autorité scientifique internationale incontestable qu’il conviendrait de mettre en place sous la forme d’une Autorité internationale.

Après Copenhague et en préparation de Cancun, l’Union européenne s’honorerait à initier une telle gouvernance mondiale sur la recherche, la protection et l’exploitation des ressources des fonds marins ».


Kanalreunion.com