Actualités

Élie Hoarau : « Le PCR, c’est le Parti de La Réunion »

Assemblée extraordinaire du PCR

Témoignages.re / 1er octobre 2012

Le secrétaire général est revenu sur les raisons de l’existence du Parti Communiste Réunionnais, qui «  doit se battre dans la défense des intérêts des Réunionnaises et des Réunionnais  » et « apporter de nouvelles solutions comme en 1946 », avec la loi Vergès-Lepervanche sur la fin du statut colonial, dans les années 1980, avec le combat pour l’égalité sociale et aujourd’hui, « trouver de nouvelles solutions, car celles appliquées jusqu’à maintenant ont trouvé leurs limites » , il est temps et nécessaire « d’un changement de cap » qui a été présenté à François Hollande quand il était candidat, « et il les a approuvées. C’est pour cette raison qu’on a voté et appelé à voter pour lui dès le 1 er tour ». « Maintenant qu’il est élu, il faut voir comment il les mettra en œuvre. C’est notre combat d’aujourd’hui », a indiqué Élie Hoarau.

Ce dernier a réalisé son auto-critique et sa critique en expliquant que «  notre parti fort, uni et fraternel. C’est ce qui a manqué le plus ces derniers temps. Les manquements aux valeurs et au fonctionnement du parti nous ont amenés aux échecs que nous avons connus  ». Ajoutant que « la responsabilité incombe aux dirigeants, je prends ma part de responsabilité », le secrétaire général a rappelé que « la transparence nous oblige à dire que certains élus ne versaient pas leurs indemnités au Parti, tel que le dernier Congrès l’avait décidé ». Soulignant que cette règle sera respectée, le secrétaire général a dit « je fais confiance aux camarades. Dans les semaines qui viennent, zot va entendre à nouveau la voix de Kanal Océan Indien, c’est cela la Reconstruction » .

Élie Hoarau a également indiqué qu’ « on n’a pas su maintenir une organisation basée sur l’existence et la vie des cellules pour que la voix du militant soit aussi entendue que celle des dirigeants ; pour qu’il n’y ait pas qu’une expression unique, une pensée unique. Il faut revenir à l’organisation cellulaire du Parti pour assurer le débat interne, garant d’une bonne démocratie ». Élie Hoarau a rappelé que « reconstruire, c’est s’engager à être un vrai communiste ; c’est à cette tâche de reconstruction qu’on vous appelle à participer » .

Ce dernier a conclu « je le dis avec confiance, on a vu dans le Conseil de la Reconstruction et dans la Direction Collégiale de nouveaux militants et nouvelles militantes qui ont pris toute leur place et avec compétence dans l’œuvre de la Reconstruction. C’est en grande partie grâce à eux qu’on doit le succès de cette assemblée extraordinaire. À ceux-là et à celles-là de prendre en main les destinées du Parti ».


Kanalreunion.com