Actualités

Elie Hoarau : « le rôle des communistes est de changer cette société »

Le président du PCR et l’héritage politique de Paul Vergès

Manuel Marchal / 13 novembre 2017

Elie Hoarau, président du PCR, était invité du journal télévisé d’hier soir de Réunion Première. Il a été interrogé sur l’hommage rendu hier à Paul Vergès.

JPEG - 49.5 ko
Elie Hoarau hier lors de l’hommage du PCR à Paul Vergès au cimetière paysager du Port.

« Paul Vergès a laissé un héritage politique considérable aux Réunionnais en général, au PCR en particulier. Nous devons tous ensemble le faire fructifier », a-t-il dit. Cet héritage politique, c’est « défendre les plus faibles, respecter la dignité des Réunionnais, la nécessité de se projeter dans l’avenir ». Elie Hoarau a rappelé que Paul Vergès a été « un des premiers dans le monde à alerter sur les dangers du changement climatique ».

« Il était du devoir du PCR de rendre un hommage à Paul Vergès », a-t-il poursuivi, rappelant que « le PCR a invité les enfants de Paul Vergès à participer à cette commémoration, et leur a demandé de prendre la parole. Sans doute n’ont-ils pas été suffisamment associés à l’événement, je leur regrette et je m’excuse auprès d’eux ». Et d’ajouter : « tout est perfectible, la prochaine fois, nous ferons mieux ».

Le président du PCR a déclaré que « s’il y a des tensions, il faut les faire disparaître. Nous nous efforçons de faire pour que la prochaine fois, nous ferons mieux de manière plus consensuelle ».

Elie Hoarau a souligné que l’avenir du PCR est d’être fidèle à Paul Vergès. Sur le changement climatique, Paul Vergès a désigné les responsables. « C’est là que le communiste intervient : « on exploite les êtres humains les richesses de la planète, il faut changer le mode de production et de consommation. Il faut changer de société et le rôle des communistes, est de changer cette société ».

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Merci, Elie, pour ton intervention dimanche soir sur Réunion 1ère, une intervention pleine de dignité, la seule attitude qui convenait face au piège grossier de tomber dans la polémique à l’ occasion de l’ hommage rendu à notre camarade Paul.
    Pour tous nos camarades qui ont, sans calcul, donné leur vie pour le parti qu’ il incarnait, qu’ ils soient ou non encore de ce monde, MERCI. Pour ma part, tu me permettras d’ être atterré par cette nouvelle manoeuvre du prétendu service public d’ information, pour tenter de mettre en difficulté le PCR.
    Jean-Paul Ciret

    Article
    Un message, un commentaire ?