Actualités

Élie Hoarau met l’accent sur l’essentiel : l’union des Réunionnais pour réaliser le projet réunionnais de développement durable soutenu par le Président de la République

Débat hier sur Réunion 1ère

Témoignages.re / 30 mai 2012

Dans le cadre des débats organisés à la télévision par Réunion 1ére, le secrétaire général du Parti communiste réunionnais, candidat aux élections législatives dans la 4e circonscription, a participé hier soir à un débat avec le candidat socialiste, Patrick Lebreton. Élie Hoarau a souligné l’importance des enjeux de ces élections en raison de la gravité de la situation à La Réunion et il a rappelé que le plus important le 10 juin pour résoudre nos problèmes est d’élire des députés communistes qui sont bien placés pour être aux côtés de François Hollande afin de mettre en œuvre le projet spécifique pour les Réunionnais qu’il a signé avec lui.

Ce débat était animé par Emmanuelle Haggai. La journaliste a d’abord excusé la candidate UMP, qui n’a pas répondu à l’invitation de Réunion 1ère, et puis elle a interrogé Patrick Lebreton et Élie Hoarau sur les divers problèmes sociaux à résoudre dans le pays et rappelés par des téléspectateurs.
À ce sujet, le maire de Saint-Joseph a essentiellement évoqué les augmentations de contrats aidés. Le candidat du PCR a d’abord rappelé que lors de l’élection présidentielle, les Réunionnais ont exprimé avec force leur volonté de changement. « François Hollande devra entendre ce véritable appel au secours et nous devrons l’aider à mettre en œuvre une nouvelle politique dans le sens du développement durable », a déclaré Élie Hoarau.

Un projet global de développement spécifique

Le secrétaire général du PCR a noté qu’il ne suffit par d’augmenter les emplois aidés pour résoudre les problèmes de la population, mais aussi en finir avec le clientélisme et aller vers une gestion démocratique dans ce domaine. Il faut également accorder la priorité aux emplois pour les Réunionnais dans les secteurs public et privé, sans oublier la création des deux grands services d’intérêt public pour l’aide à la personne et la protection de l’environnement, où nous pourrons créer des dizaines de milliers d’emplois à temps partiel et payés au SMIC, sans oublier le soutien à apporter à nos emplois dans l’agriculture, la pêche et l’industrie.
Enfin, Élie Hoarau a rappelé deux autres éléments essentiels du projet global de développement spécifique pour La Réunion que le nouveau Président de la République s’est engagé à réaliser : d’une part, atteindre le plus vite possible l’autonomie énergétique de notre île grâce aux énergies renouvelables, et d’autre part construire le chemin de fer entre Saint-Benoît et Saint-Joseph. Sur ces deux points fondamentaux, il a d’ailleurs cité des extraits clairs et nets du discours de François Hollande à Saint-Louis le 1er avril.

La garantie d’un vrai changement

Concernant le Sud de l’île, que l’ancien député-maire de Saint-Pierre avait déjà transformé sur le plan des transports aériens, des formations universitaires, etc., le candidat du PCR a également présenté plusieurs des nouvelles mesures qu’il compte mettre en œuvre s’il est élu : développer l’aéroport de Pierrefonds, désenclaver la micro-région Sud par une route de moyenne altitude dans le prolongement de la route des Tamarins, améliorer le fonctionnement de l’intercommunalité, promouvoir le tourisme en accueillant des bateaux de croisière au port de Saint-Pierre…
Enfin, interrogé sur le problème du désistement républicain, le secrétaire général du PCR a rappelé que le Parti attend des mises au point de la part des candidats socialistes après les révélations du sénateur Edmond Lauret sur l’accord qu’ils ont conclu avec le patron de l’UMP, Didier Robert, auquel ils ont offert la direction de la Région en 2010 par le refus de signer un accord avec l’Alliance conduite par Paul Vergès. En conclusion, ce que l’on retiendra de ce débat, c’est que la garantie d’un vrai changement, profond et radical, c’est Élie Hoarau député.

Correspondant


Kanalreunion.com