Actualités

Élie Hoarau : « Un congrès d’urgence pour l’entente des Réunionnais face à la crise »

Préparation du 7ème Congrès du P.C.R.

Témoignages.re / 30 novembre 2010

Hier matin, Élie Hoarau était l’invité de Radio Festival, à l’occasion du 7ème Congrès du Parti communiste réunionnais, qui se tiendra de vendredi à dimanche prochain à Saint-Louis. En quelques minutes, le secrétaire général du PCR a mis l’accent sur les grands enjeux et sur l’esprit de ce congrès, dans un contexte de graves problèmes pour la plus grande partie de notre peuple et à la veille d’échéances électorales très importantes.

Ce lundi, Yann Baré et Jean-Pierre Germain ont invité Élie Hoarau dans leur émission matinale de Radio Festival pour l’interroger sur la préparation du 7ème Congrès du PCR, qui aura lieu en fin de semaine au Gol (Saint-Louis). Ils lui ont d’abord demandé pourquoi le PCR a décidé d’organiser ce congrès un an et demi après le précédent.
La réponse du secrétaire général fut très claire : « c’est un congrès d’urgence face une crise de plus en plus aggravée par la politique du gouvernement, qui en fait payer le prix au plus pauvres et aux plus démunis. Devant les difficultés dont est victime la majorité de la population du fait de cette politique, notre grande priorité est l’entente des Réunionnais sur un grand projet pour résoudre nos problèmes ».

« Un débat tout à fait libre »

Élie Hoarau a également souligné que ce congrès aura lieu à l’approche d’élections très importantes (les Cantonales et les Sénatoriales en 2011, la Présidentielle et les Législatives en 2012). « Devant ces échéances, nous devons nous mettre d’accord sur un projet d’avenir. Dans cette perspective, nous avons vu, lors des dernières manifestations contre la casse sociale et lors de la préparation du congrès, que de plus en plus de jeunes se préparent à prendre leur place dans ces combats et dans les instances dirigeantes du Parti ».
Interrogé sur des voix soi-disant « dissonantes » au sein du PCR, le secrétaire général a déclaré que « c’est un avantage d’avoir des approches différentes, cela rend le Parti vivant » et que « le débat dans le Parti est tout à fait libre ; le but étant d’arriver à une synthèse dans tous les domaines ».

« Le rassemblement le plus large »

Les journalistes lui ont également posé des questions sur les candidatures aux prochaines élections. Il a répondu que les désignations des candidats soutenus par le PCR se font toujours de façon démocratique, avec les propositions des sections du Parti et les décisions du Comité central.
« Lors de ces élections, nous souhaitons avant tout le rassemblement le plus large des forces de progrès », a dit Élie Hoarau, afin de mettre en place une véritable politique de développement durable, globale et cohérente, solidaire et responsable. Il a également rappelé qu’il se bat en tant que député au Parlement européen pour faire avancer des projets innovants dans la politique de l’Union européenne dans les Outre-mer.

Correspondant


An plis ke sa

« Un déplacement de communication »
Interrogé par les journalistes sur la visite de Marie-Luce Penchard, Élie Hoarau a déclaré que « c’est un déplacement de communication » à l’approche des élections cantonales. « On verra ce que la ministre de l’Outre-mer va dire à propos de la politique d’austérité menée par le gouvernement, qui fait 60 milliards d’euros d’économies dans nos pays, notamment dans des secteurs essentiels comme le logement social, les services publics, etc ».

• Continuité territoriale
Élie Hoarau a dénoncé la discrimination dont sont victimes les Réunionnais de la part du gouvernement en matière de continuité territoriale. « La Corse reçoit vingt fois plus que nous ; le gouvernement a coupé nos crédits, et alors que cela relève de la responsabilité de l’État, il fait payer les Réunionnais avec la complicité de la nouvelle Direction régionale ».


Kanalreunion.com