Actualités

Emploi : les annonces ne répondent pas à la situation

Visite de François Hollande : premier bilan du PCR

Témoignages.re / 23 août 2014

Hier soir sur Réunion Première Télé, le PCR a fait part de son premier bilan de la visite de François Hollande. Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, a rappelé que les mesures annoncées par le chef de l’Etat sur l’emploi ne correspondent pas à la situation.

JPEG - 56.5 ko
François Hollande n’a pas rencontré les pauvres et les syndicalistes. Mais même au milieu des patrons, il a l’air soucieux. (photo Pool/Imaz Press Réunion)

Hier soir, le journal télévisé de Réunion Première a donné une large place au bilan de la visite de François Hollande. Plusieurs organisations politiques étaient invitées à faire un premier bilan, dont le Parti communiste réunionnais représenté par Yvan Dejean, secrétaire général.
Interrogé d’abord sur l’impression générale, Yvan Dejean a mis en avant la situation complexe et difficile. Le président de la République parti, « le problème reste entier ». « Il faut tenir un discours de vérité vis à vis de la population », a-t-il dit.

Emploi : « droit dans le mur »}

Sur l’emploi, François Hollande a annoncé l’augmentation de l’aide de l’Etat pour les salaires des emplois d’avenir embauchés par les collectivités et les associations. Le secrétaire général du PCR estime que les annonces ne correspondent pas à la situation. La Réunion compte en effet plus de 150.000 demandeurs d’emploi. « Sur le fond, cela ne règle rien ». C’est toujours l’application mécanique de mesures votée par le législateur en France. Si cela continue, nous irons « droit dans le mur ».
Le PCR souscrit à l’idée d’un grand rassemblement pour un pacte d’avenir pour La Réunion. Cela suppose d’aller beaucoup plus loin.

Propositions pour des emplois durables

Les crédits proposés pour les emplois d’avenir sont destinés à répondre à l’urgence sociale. Sur ce point, Yvan Dejean a rappelé la proposition du PCR visant à pérenniser les emplois aidés. C’est la globalisation des fonds publics pour le financement de deux grands services d’intérêt public dans l’environnement et l’aide à la personne. Les travailleurs embauchés répondront à de véritables besoins qui seront autant d’emplois durables.

Enfin pour la fonction publique, Yvan Dejean a mis en avant la proposition du moratoire. Tant que le chômage atteindra à La Réunion un niveau exceptionnel, alors il est demandé un moratoire sur les règles de recrutement actuelles dans la fonction publique. L’objectif est de réserver les emplois aux Réunionnais qui ont les compétences pour les occuper.


Kanalreunion.com