Actualités

Emplois aidés : Jean-Hugues Ratenon interpelle la ministre du Travail

Question d’actualité à l’Assemblée nationale

Témoignages.re / 10 août 2017

Hier à l’Assemblée nationale lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement, le député Jean-Hugues Ratenon a interpellé la ministre du Travail au sujet de la baisse des emplois aidés à La Réunion. Il a demandé le maintien du quota de 2016 a minima.

JPEG - 82.4 ko

Monsieur le Président ; Mesdames, Messieurs les ministres, Mes chers collègues,

Au nom des 24 Maires et du Collectif des 7 députés de La Réunion et mon Groupe La France Insoumise, Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.

Elle porte encore sur l’incroyable suppression des contrats aidés sur toute la France.

Hier, vous avez annoncé seulement 1800 contrats pour les mairies de La Réunion, afin d’assurer la rentrée scolaire, alors que les maires réclamaient 3298 contrats pour satisfaire les besoins.

Devant ce constat, les 24 maires de l’île, toutes tendances confondues, ont manifesté ce matin devant la Préfecture et annoncent l’impossibilité d’assurer la rentrée scolaire le 18 août. En somme, l’éducation de nos enfants est sacrifiée au nom de vos rabotages budgétaires.

L’emploi aidé à La Réunion, Monsieur le Premier Ministre, n’est pas de l’assistanat mais correspond bien à de vrais postes de service.

Savez-vous, par exemple, que ces emplois accompagnent les personnes âgées de plus en plus marquées par l’isolement et la pauvreté ?

Savez-vous que ces emplois participent activement à la lutte contre les maladies vectorielles ? En 2005, plus de 300.000 personnes ont été touchées par le chikungunya, et parmi elles, 203 sont mortes. L’été arrive, je vous mets en garde : leptospirose, zika, dengue, chikungunya,… ces maladies mortelles, vont réapparaitre sur notre territoire.

Savez-vous que ces emplois sont également indispensables aux associations qui luttent contre l’exclusion ?

Savez-vous qu’ils accompagnent nos malades dans les hôpitaux, où le personnel est déjà en sous-effectif et au bout du rouleau ?

Savez-vous que cette baisse, déjà engagée en 2014, alors que le Président actuel était Ministre de l’Economie, va également entrainer une perte de plusieurs dizaines millions d’euros pour nos entreprises déjà fragiles ?

Ma question est simple : Allez-vous rétablir a minima le quota de 2016 ?


Kanalreunion.com