Actualités

Emplois aidés : l’ACCD’OM écrit au Premier ministre

Sophie Charles interpelle Edouard Philippe

Témoignages.re / 21 août 2017

Dans un courrier daté du 18 août, Sophie Charles, présidente de l’ACCD’OM interpelle le Premier ministre au sujet des conséquences de la baisse « drastique » du nombre d’emplois aidés. L’ACCD’OM rappelle à Edouard Philippe que la situation démographique dans les collectivités d’outre-mer n’est pas la même qu’en France, car « nous construisons des groupes scolaires chaque année ».

JPEG - 101.6 ko
Manifestation de maires et d’élus contre la baisse des emplois aidés à La Réunion.

Monsieur le 1er Ministre,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la situation très préoccupante de nos collectivités ultramarines face à la rentrée scolaire actuelle suite à la décision de votre gouvernement de diminuer de façon drastique le nombre d’emplois aidés.

Ceux-ci sont essentiels au bon fonctionnement de nos communes dans le contexte actuel spécifique aux Outre-mer. En effet, dans plusieurs départements, la démographie est telle que nous construisons des groupes scolaires chaque année, ce qui n’est pas le cas des communes de métropole d’une façon générale. Le fonctionnement de ceux-ci nécessite des emplois supplémentaires alors même que nos dotations diminuent. Nos élus sont, de ce fait, confrontés à une mission quasi impossible sans l’aide de ces emplois aidés.

Par ailleurs, les taux de chômage important dans nos territoires justifient un effort conséquent de l’Etat au titre d’un rééquilibrage et d’une égalité qui ne doit pas rester un vain mot. Nous pensons aux emplois verts remis en cause par cette décision inattendue et brutale.

Je reste persuadée que vous tiendrez compte de nos besoins réels et de la nécessité d’analyser mieux cette situation spécifique.