Actualités

Emplois verts : honteuse exploitation du chômage

Sous la mandature de Didier Robert

Témoignages.re / 2 décembre 2015

La conférence de presse de Pour une Réunion nouvelle a souligné hier une des dérives de la gestion de Didier Robert à la Région Réunion.

Catherine Gaud fait un zoom sur la gestion « complètement politicienne avec une préoccupation uniquement électoraliste » des emplois verts. Ces Réunionnais au chômage recrutés sur des contrats précaires ont été choisis de façons très spécifiques. Une plate-forme emploi-vert gérée par des proches de Didier Robert ont tous les pouvoirs. Le coût du dispositif a explosé, il est passé de 4 millions d’euros en 2010 à 21,4 millions en 2014.

Ces travailleurs n’ont pas eu de formation, et la Région n’a jamais publié le moindre chiffre sur l’insertion professionnelle des bénéficiaires de ces emplois aidés.
« Ces personnes ont été manipulées. On a profité de leur vulnérabilité pour qu’elles fassent masse lors des manifestations de Didier Robert », rappelle Catherine Gaud, « elles ont été obligées de signer leur présence pour le rassemblement devant la préfecture » organisé par le président de la Région contre le gouvernement.


Kanalreunion.com