Actualités

En avant vers de nouvelles victoires à Saint-Louis et La Rivière

Après l’annonce de la décision du Conseil d’État

Témoignages.re / 6 août 2009

Hier après-midi, en dernière instance le Conseil d’État a invalidé la dernière élection municipale de Saint-Louis. Après cette décision qualifiée de profondément injuste, la population a déjà les yeux tournés vers la nouvelle bataille qui s’annonce mais cette fois, Cyrille Hamilcaro n’est plus le maire sortant.

C’est un sentiment d’injustice qui était dans tous les esprit hier à Saint-Louis quand est tombé l’annonce de la décision du Conseil d’État. La juridiction administrative suprême a décidé hier d’invalider les dernières municipales.
Dès hier après-midi, des citoyens de tous les quartiers sont venus apporter leur soutien à l’équipe élue en mars 2008 en se rendant en masse devant la mairie.
Après le coup provoqué par l’annonce de l’invalidation, c’est tout de suite l’esprit de lutte qui a pris le dessus. Le peuple n’a cessé d’affluer sur la place de la mairie et c’est alors que s’est tenue une réunion d’information présidée par Claude Hoarau.
Plusieurs responsables du Parti communiste réunionnais, et des membres de la société civiles sont venus affirmer leur solidarité avec le maire ciblé par une décision de justice. Parmi eux, Jean-Max Hoarau, Pierre Vergès et Maya Césari notamment.
C’est donc une nouvelle campagne électorale qui commence avec une particularité qu’a rappelé hier Claude Hoarau. En mars 2008, Cyril Hamilcaro était le maire sortant. Malgré le bonus que procure ce statut par rapport à son challenger, Cyril Hamilcaro a été battu. Cela veut donc dire que la population a montré son désaccord face à un bilan désastreux qui a plongé la commune dans de très graves difficultés.
La décision du Conseil d’État est très rare, c’est l’élection du challenger face au maire sortant qui est annulé. Cela signifie qu’à la différence de mars 2008, Cyrille Hamilcaro n’est plus le maire sortant. Il ne pourra donc plus utiliser les méthodes du passé qu’il a tenté de remettre au goût du jour, et il ne peut donc plus se prévaloir du bonus accordé par les électeurs au maire sortant.
D’ailleurs, lors de la consultation sur la création de la commune de la Rivière, les citoyens n’ont pas suivi le mot d’ordre de Cyrille Hamilcaro. Au contraire, ils ont accordé leur confiance au projet de l’équipe élue en mars 2008.
Massivement mobilisés pour une confirmation éclatante de la victoire de mars 2008, les Riviérois et les Saint-Louisiens sont prêts pour de nouveaux combats afin que de continuer de marcher sur le chemin du progrès et du développement avec Claude Hoarau.


Les Sections de Saint-Louis et de La Rivière appellent à la mobilisation

Dans un communiqué commun diffusé hier, les sections communistes de Saint-Louis et de La Rivière déplorent d’une part l’attitude de Cyrille Hamilcaro, ancien maire de la commune, « qui n’a pas accepté et surtout compris le verdict des urnes » et d’autre part, se disent prêtes pour de nouvelles échéances électorales » et invitent la population « à se mobiliser pour que la victoire soit encore plus belle ». Voici le communiqué diffusé hier.

« A l’occasion des élections municipales de mars 2008, M. Cyrille Hamilcaro, pourtant battu de façon démocratique, n’a pas accepté et surtout compris le verdict des urnes, a donc tout mis en œuvre pour faire annuler le vote exemplaire de la population de Saint-Louis. C’est, nous l’avons bien compris, un très mauvais perdant !
Et, pendant les mois qui ont suivi mars 2008, celui-ci a grossièrement manœuvré pour tenter de freiner, par toutes sortes de moyens, l’action municipale conduite par Claude Hoarau et son équipe.
La population de Saint-Louis ne s’est pas laissée piéger par ses agissements et elle a su apporter les réponses adéquates notamment lors de la consultation sur la création de la commune de La Rivière ou pour les élections européennes de juin 2009.
Aujourd’hui, mercredi 5 août 09, nous apprenons donc qu’il a été décidé, par une mesure d’ordre administrative, de prononcer l’annulation des élections municipales de Saint-Louis. Cela ne constitue pas, pour les progressistes, une surprise. Nous considérons cela comme une décision profondément injuste.
En effet, outre les élections municipales de Saint-Louis, nous nous étonnons quand même de voir que dans le même temps, les Cantonales de Piton Saint-Leu et de Saint-Denis sont annulées et qu’a contrario, une autre élection municipale dans le Sud est quant à elle, et comme par un heureux hasard, confirmée malgré l’annulation par le Tribunal administratif.
Dans cette période particulièrement difficile, il est évident que la population de Saint-Louis se serait bien passée d’une nouvelle élection qui nous fera perdre du temps, de l’énergie.
Quoi qu’il en soit, nous sommes entièrement prêts pour cette nouvelle échéance électorale et nous invitons d’ores et déjà la population à se mobiliser pour que la victoire soit encore plus belle. »


RFO déjà en campagne ?

A peine la décision du Conseil d’État connue, RFO ne s’est pas retenu pour montrer de quel côté il penche.
Dans le journal télévisé hier soir, il n’a donné la parole qu’aux partisans de Cyrille Hamilcaro. De très nombreux Saint-Louisiens se sont rassemblés hier après-midi devant la Mairie de Saint-Louis pour manifester leur soutien à Claude Hoarau. Ils n’ont pas été interroger.
Si cette tendance continue, cela confirmera le positionnement très partisan du service public depuis quelques mois. Et là, tout le monde pourra dire : RFO, c’est sakifo pas pour la démocratie.


Kanalreunion.com