Actualités

En avant vers des victoires décisives

Premier meeting régional à Saint-André

Témoignages.re / 7 mars 2011

C’est dans le lotissement Ramassamy à Cambuston qu’a eu lieu le premier meeting régional des cantonales. Venus de la région comprise entre Sainte-Marie et Saint-Benoît, les militants et les candidats ont assuré un lancement réussi de la campagne.

Saint-André a accueilli le premier meeting régional des cantonales. Militants et candidats du PCR ou soutenus par le parti avaient rendez-vous au lotissement Ramassamy à Cambuston. Rappelons que Saint-André est la seule commune de l’Est ayant deux cantons renouvelables sur son territoire.
Présidé par Joé Bédier, le meeting a été lancé par un rappel de l’enjeu de ces élections. C’est la mobilisation contre la casse sociale de l’UMP et ses représentants qui avancent masqués sous des étiquettes de circonstance. Joé Bédier est également revenu sur la situation locale, rappelant la veille la pose de la première pierre de la station d’épuration. C’est un exemple de l’investissement de l’équipe municipale auprès de la population, car ce chantier est un engagement pris et respecté.
Yves Gigan est ensuite intervenu pour décrire le dynamisme de la campagne à Saint-Benoît. Daniel Alamélou a rappelé tout le travail fait et que fera la majorité élargie du Conseil général pour mettre les plus démunis à l’abri d’un bouclier social.
Candidate dans le canton de Cambuston, Michèle Caniguy a exprimé toute l’implication qu’elle compte placer dans le mandat que lui confiera la population. C’est le prolongement de l’action qu’elle mène depuis trois ans en tant qu’adjointe à la Culture à Saint-André.
La sénatrice Gélita Hoarau est revenue sur l’importance du scrutin du 20 mars prochain. Il s’agit de battre largement les représentants de ceux qui votent les lois qui font si mal à la société réunionnaise.
Candidat dans le canton du centre-ville et vice-président sortant du Conseil général, Éric Fruteau a rappelé le contexte auquel doit faire face l’institution. La politique du gouvernement et les lois votées restreignent les marges de manœuvre alors que les demandes d’intervention de la population ne cessent de croître.
Au moment de conclure, c’est plus motivé que jamais que chacun est reparti dans son quartier. Cette élection sera décisive pour l’avenir de notre pays, allons amplifier le rassemblement pour gagner dans 15 jours et préparer au mieux le remplacement du gouvernement par des progressistes.


Kanalreunion.com