Actualités

« Encore élargir l’union »

Paul Vergès, président du Comité de Parrainage

Correspondant Témoignages / 12 octobre 2015

Retour sur les discours du second meeting unitaire de la campagne des élections régionales, le 11 octobre à Saint-Louis.

JPEG - 62.6 ko

La parole a été donnée à Paul Vergès, qui a rappelé que « ces élections régionales sont une des plus importantes pour La Réunion, car des événements importants vont se dérouler dont vous connaîtrez les conséquences ».

À ce propos, il a cité notamment les décisions des 195 États au sommet mondial sur le réchauffement climatique en décembre prochain, la crise mortelle qui menace la filière canne dans un an et demi, la suppression de l’octroi de mer en 2020, la fin de la défiscalisation dans deux ans, etc.

« Nous devons donc encore élargir l’union autour de Patrick Lebreton et nos compatriotes ont la responsabilité de voter en masse pour cette liste, car les enjeux sont aussi importants qu’en 1945-46. Dès le premier trimestre 2016, deux projets de loi essentiels vont être votés pour une réforme institutionnelle et contre les inégalités. Il y a une responsabilité personnelle du sort que va connaître La Réunion. Voilà pourquoi nous devons transformer un espoir en certitude absolue », a conclu le président du Comité de Parrainage.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les prochaines élections régionales sont certainement les plus importantes pour la Réunion car il faut élire des hommes et des femmes capables d’appréhender les grands défis auxquels les réunionnais seront confrontés dans les années qui viennent , que ce soit pour faire face à l’élévation du niveau de la mer provoquée par le réchauffement climatique , à la suppression de l’octroi de mer , des quotas sucriers, et de la défiscalisation , au chômage excessif , à la délinquance qui n’arrête pas de progresser ,à la destruction de la cohésion du peuple réunionnais trop divisé entre ceux qui sont nantis et ceux qui sont en dessous du seuil de pauvreté , ceux qui ont un travail garanti et ceux qui n’ont pas d’autre espérance que le chômage à perpétuité alors qu’ils n’ont rien fait pour mériter un tel sort .
    Quelle différence entre ceux qui sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité et ceux qui sont condamnés au chômage à perpétuité ? ils vivent tous en prison .Sauf que pour les uns la prison est faite de murs et de chaines et pour les autres elle est faite de mépris et de misère , d’abandon et de rejet .Mais quelque soit la prison , la souffrance de ceux qui se sentent inutiles et n’ont pas d’autres perspectives que l’inutilité et le désespoir est la même .

    Face à ces grands défis il faudra trouver les meilleures solutions pour pour maintenir le cap du bateau Réunion et l’empêcher de sombrer dans un chaos indescriptible et inimaginable sans un effort immense de la solidarité nationale de français d’ailleurs . Mais les bonnes solutions ne seront trouvées que par les hommes et des femmes ayant non seulement l’expérience et les compétences nécessaires qui permettent de voir les petits détails mais également d’avoir une vision globale à long terme , mais qui aiment également leur Région et qui choisissent d’abord l’avenir des réunionnais.

    Le choix de ces personnes doit être déterminé bien entendu par les réponses qu’elle proposent face à ces défis et notamment sur leur positionnement par rapport à la nouvelle route du littoral de la Réunion , qui bien qu’elle ait déjà coûté au moins 500millions d’euros va entrainer toute la Réunion dans un gouffre sans fin si elle n’est pas arrêtée , parce qu’elle va épuiser toutes ses capacités financières avant même d’avoir été achevée , parce qu’elle risque d’être détruite par la force des éléments déchainés au cours d’un énorme cyclone ou d’un tsunami avant même d’avoir été mise en service ou quelques années après son ouverture , ce qui aura pour conséquences de renvoyer tous les réunionnais à plus de 60 ans en arrière ,mais avec une population qui aura été multipliée par trois depuis les années 1960 et des problèmes qui auront centuplé .
    Parce que la construction de cette route sur la mer a toujours été suicidaire et restera toujours suicidaire pour les réunionnais , il doivent à l’occasion des prochaines élections régionales lui porter le coup de grâce et la stopper définitivement en élisant une majorité de candidats qui se seront prononcés clairement pour son abandon définitif mais aussi pour la construction d’une autre route le plus rapidement possible , mais cette fois ci sur le plancher des vaches et avec la sueur des réunionnais en essayant dans la mesure du possible de réaliser un ouvrage qui permettra de faire passer également une voie ferrée devenue absolument indispensable pour le développement de la l’ile de la réunion .

    Mais ce sont pas les seules raisons qui doivent motiver le vote des électeurs réunionnais . Il faut aussi qu’ils gardent à l’esprit que l’élection régionale est également l’occasion de confirmer les orientations politiques nationales. Ils se sont prononcés en 2012 à une majorité de 71% pour le candidat François Hollande . Voter pour des listes de droite à l’occasion de cette élection régionale serait un reniement de la parole donnée en 2012 à monsieur François Hollande . Il a déjà perdu une grande partie de sa popularité parce que les objectifs qu’il s’était fixés s’avèrent être plus difficiles à atteindre dans le climat de crise internationale qui sévit de plus en plus fort dans le monde entier . Mais le président Hollande n’a pas dévié d’un pouce son cap, il continue de tenir la barre selon les principes et les grandes valeurs qui ont fait que c’est lui qui a été choisi pour diriger le pays . Il ne faut pas que les réunionnais renoncent à l’occasion de cette élection régionale à la confiance qu’ils lui ont fait en 2012 en s’éparpillant sur des listes de droite.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je trouve qu’il y a beaucoup de mariages de carpes avec des lapins....

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com