Actualités

Ensemble, la victoire est à nous

Aujourd’hui on vote

Manuel Marchal / 3 octobre 2009

À la veille du second tour, le rassemblement s’amplifie autour des quatre sortants qui sont arrivés en tête. Demain, c’est la confirmation éclatante des victoires de mars 2008. Le peuple se rendra en masse aux urnes pour dire que son choix doit être respecté.

À Saint-Paul, à Saint-Louis, à Saint-Leu et à Saint-Denis, ce sont les dernières heures avant le scrutin. Provoquées par l’annulation de quatre scrutins par le Conseil d’État, ces élections se déroulent dans une situation où la crise ne cesse de s’amplifier.
Le degré de gravité de la situation est tel que le président de la République choisit de lancer les États-généraux. L’objectif affiché est de recueillir des propositions participant à l’élaboration de réformes structurelles.
C’est dans ce contexte que le Conseil d’État décide d’annuler quatre élections. Dans les quatre scrutins de mars 2008, les sortants avaient été battus. Tous ont un point commun, ils sont soutenus par l’UMP. L’entre deux tours a d’ailleurs été marquée par la visite à La Réunion de deux émissaires parisiens, dont Éric Raoult, responsable de l’Outre-mer à l’UMP.
Dimanche dernier, ceux qui pensaient profiter de la décision du Conseil d’État pour inverser le résultat de mars 2008 ont été désavoués. À Saint-Louis, la liste conduite par Claude Hoarau a frôlé la réélection dès le premier tour, doublant son avance par rapport à celle de Cyrille Hamilcaro, dans une élection marquée par un taux de participation record pour une partielle. À Saint-Paul, Huguette Bello distance Alain Bénard de 7.000 voix. La fusion de sa liste avec celle de Cyrille Melchior s’est déroulée en présence des deux émissaires parisiens, au bout de plus de 24 heures de tractations. À Saint-Leu, Thierry Robert devance de plus de 13 points celui qui a été maire pendant près de 20 ans, mais qui est massivement rejeté par les Saint-Leusiens.
Partout, les jalons de la victoire ont été posés. Il est essentiel de les concrétiser. La dynamique autour des listes et des candidats du rassemblement s’élargit et s’intensifie. Et demain, le peuple rappellera que son choix ne doit pas être remis en cause. En mars 2008, à un moment décisif de leur Histoire, les Réunionnais ont décidé de donner leur confiance à de nouvelles équipes à la tête des municipalités et des cantons. C’est ce choix qui sera respecté demain.

M.M.


L’appel du PCR

Voici le communiqué diffusé jeudi par le Parti communiste réunionnais.

En 2008, la population réunionnaise a voté pour le changement, en particulier dans les communes suivantes : Saint-Louis, Saint-Leu, Saint-Paul, Saint-André, Saint-Denis.
Un an et demi après, de nouvelles élections ont eu lieu dans ces communes. À l’issue du premier tour, les électrices et les électeurs ont confirmé leur choix de 2008 en plaçant en tête tous les sortants.
Le PCR (Parti communiste réunionnais) appelle à accentuer cette avance. Dimanche prochain, votez et faîtes voter massivement pour la victoire de Huguette Bello à Saint-Paul, Claude Hoarau à Saint-Louis, Thierry Robert à Saint-Leu et Jean-Claude Fidji à Saint-Denis.


Kanalreunion.com