Actualités

“Ensemble pour un développement solidaire et durable à Sainte-Suzanne”

Présentation de la liste soutenue par le PCR à la presse

Céline Tabou / 14 janvier 2012

Au lendemain du dépôt de sa liste, Maurice Gironcel a réuni à sa permanence tous ses colistiers afin de présenter le programme, dont le slogan est “Construire une ville moderne à la campagne”. Une trentaine de personnes issues de différents milieux, associatifs, politiques et de la société civile compose la liste soutenue par le PCR.

Décidés à poursuivre le programme mis en place en 2008, pour le mandat courant jusqu’en 2014. Les candidats étaient confiants, car « cette liste se présente pour une société plus juste et plus solidaire », comme l’a expliqué Patricia Coutandy. Élu à près de 64% en 2008, le bilan actuel est « le travail d’une équipe et non d’une personne ». C’est pour cette raison que « l’on ne change pas une équipe qui gagne bien qu’il y ait des dissidents. C’est la seule liste progressiste et solidaire de Sainte-Suzanne, soutenue par le Parti Communiste Réunionnais », a indiqué Maurice Gironcel.

S’unir et se rassembler pour Sainte-Suzanne

Le souhait des colistiers est de « poursuivre le programme 2008-2014, avec trois objectifs majeurs qui sont poursuivre la réalisation de notre programme largement approuvé en 2008, répondre aux attentes nouvelles de la population et construire un développement durable et solidaire pour Sainte-Suzanne ».
Ville en pointe dans le domaine des énergies renouvelables, avec la mise en place de l’Agenda 21, les colistiers veulent « reconduire le contrat de confiance » à travers le projet 2008/2014, dont les objectifs sont d’apporter l’essentiel à la population, notamment l’emploi, construire une ville pour tous, avec tout type de logements, et enfin « préparer l’avenir en investissant dans l’humain et le matériel pour que chacun à Sainte-Suzanne concrétise ses espoirs ».

« Améliorer la vie des habitants de Sainte-Suzanne »

Dans la suite du projet développé, Maurice Gironcel et sa nouvelle équipe veulent continuer le travail et le développer face à la crise « qui a bon dos, car elle n’est pas la seule responsable des problèmes à La Réunion, la casse des grands projets par des décisions politiques ont détruit l’emploi dans notre île et à Sainte-Suzanne », c’est pour cette raison que la liste “Ensemble pour un développement solidaire et durable à Sainte-Suzanne” mise tout sur l’emploi, le logement et les déplacements.
Maurice Gironcel veut « l’indispensable » pour la population, avec des équipements comme les crèches, les centres culturels et des structures pour les jeunes. Le logement reste la priorité du candidat, « car 1.500 demandes de logement sont en attente dans la commune. Ce qui ne peut plus durer ». Maurice Gironcel et ses colistiers ont bien fait savoir que leur but était de « construire une commune harmonieuse et équilibrée dans les différents coins de la commune ».

Céline Tabou 

Guy Martin : « C’est un honneur que m’a fait Maurice Gironcel de me prendre dans son équipe »

« Maurice Gironcel est le candidat a même d’œuvrer pour Sainte-Suzanne. La position du Parti Socialiste est ne de pas prendre position pour une liste dans une élection municipale. Mais en tant que militant socialiste, lors de la réunion des militants et membres du Parti Socialiste, la majorité a choisi la liste de Maurice Gironcel sur laquelle je suis candidat. Je ne suis pas mandaté, ni un responsable, mais un citoyen libre de ses choix. C’est un honneur que m’a fait Maurice Gironcel de me prendre dans son équipe ».

Max Pony : « Fidèle depuis trente ans au Parti Communiste Réunionnais »

« Je suis fidèle depuis trente ans au Parti Communiste Réunionnais, étant un nouvel élu depuis 2008, j’ai surtout passé ma vie dans le milieu associatif, du fait de mes responsabilités, je n’ai pas démissionné, mais j’ai toujours apporté mon soutien à Maurice Gironcel. Maurice travaille dans la continuité de Lucet Langenier, et s’il ne faisait pas du bon travail, il n’aurait pas été élu à 64% en 2008. Mais aujourd’hui, on traite Maurice de tous les noms, alors que ceux-là même étaient à ses côtés bien avant 2001. Je me demande pourquoi ils ont attendu 2012 pour critiquer les actes et paroles de Maurice, alors qu’ils étaient alliés par le passé ».


Kanalreunion.com