Actualités

« Équilibré » mais « contraint »

BUDGET PRIMITIF 2012 DU CONSEIL GENERAL

Témoignages.re / 16 décembre 2011

Aujourd’hui, le budget primitif 2012 du Département sera soumis au vote des conseillers généraux. À l’occasion d’un point presse, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, et les élus du groupe majoritaire, ont présenté, ce jeudi 15 décembre 2011, les principales lignes de l’assemblée plénière du lendemain. À hauteur de 1,454 milliard d’euros, ces derniers ont noté un budget primitif 2012 « stable » mais « contraint » en raison du contexte économique « particulièrement défavorable ». Selon Nassimah Dindar, « il a fallu faire des choix, des vrais ».

Au total pour l’exercice 2012, le budget primitif s’élève à 1,454 milliard d’euros contre 1,460 milliard d’euros en 2011, dont 170,2 millions d’euros en investissement et 1,27 milliard d’euros en fonctionnement. Un budget qui, selon Bachil Valy, vice-président du conseil général tient compte des trois axes de la mandature 2011-2014, à savoir un plan départemental pour la famille de 921,8 millions d’euros, un plan départemental pour l’insertion de 70,2 millions d’euros et construire La Réunion de demain, soit la somme de 162,9 millions d’euros. « Ce budget 2012 apporte une réponse à une demande d’aide sociale en forte augmentation afin de favoriser la cohésion sociale et l’insertion des jeunes Réunionnais. Et ce, malgré un environnement financier contraint », a-t-il affirmé.

Le vice-président délégué au budget a noté que la collectivité a réussi à maintenir ses dépenses facultatives, telles les bourses aux étudiants, les emplois aidés et le chèque santé, mais aussi une progression du budget de l’action sociale. Il a ajouté qu’en dépit de « la baisse des crédits d’investissement de l’ordre de 27 millions d’euros, le niveau d’investissement est relativement stable ».

Pour sa part, Nassimah Dindar a indiqué que « l’idée de ce budget primitif 2012 était d’optimiser et de mutualiser les politiques publiques », précisant qu’il a été construit « à partir de sommes conséquentes et constantes ». Elle a insisté sur le fait « qu’il a fallu faire des choix » et « rogner quelques millions sur certains investissements ». « Nous avons, par exemple, enlevé un million d’euros aux petites associations culturelles pour les orienter vers de nouveaux projets. Nous avons aussi récupéré de l’argent sur les CCC (contrats de coopération communale), qui vise à aider les communes. Autre exemple, nous sommes prêts à ce que le Conseil régional mette plus d’argent dans la capitalisation d’Air Austral », a-t-elle commenté.

Pierre Vergès, 4ème vice-président délégué au transport et à l’agriculture, a ensuite souligné que « nous avions pris en compte le budget imposé par les politiques gouvernementales ». « Si nous pouvions ne pas brider le budget, nous aurions fait comme les autres collectivités », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, dans le cadre du budget 2012, la collectivité prévoit de nouveaux projets, à savoir, la mise en place du “Pack Jeunes Citoyens”, destiné à aider les 16-25 ans, en situation de chômage et une aide à l’accompagnement des personnes malades devant se rendre en métropole. D’autres actions seront également soumises au débat des conseillers généraux ce vendredi.

D’abord, le cadre d’intervention du dispositif SOS Zamal afin de prévenir des addictions et l’accompagnement des jeunes et des familles en difficultés. Il prévoit, entre autres, un service de proximité assuré par les Points Info Santé, un réseau d’accompagnement animé par des associations intervenant dans le domaine des addictions et des interventions en milieu scolaire.

Ensuite, l’aide départementale à la création de maisons d’assistants maternels (MAM) ou la phase expérimentale du projet « Académie des Dalons » pour aider à l’insertion des jeunes. Enfin, les modalités de la mise en œuvre du chèque santé pour l’année 2012 seront également précisées lors de l’assemblée plénière.

www.ipreunion.com


Kanalreunion.com