Actualités

Eric Fruteau présente sa suppléante Monique Tacoun

Campagne dans la 5e circonscription

Témoignages.re / 14 avril 2012

Deux semaines après le succès du lancement de la campagne du candidat du PCR dans la 5e circonscription à Saint-André, c’est hier à Saint-Benoît qu’a eu lieu le second temps fort. Eric Fruteau y a présenté sa suppléante : Monique Tacoun, enseignante au lycée de Sainte-Anne.

La 5ème circonscription regroupe les communes de Saint-André, Saint-Benoît, Salazie, Bras-Panon, Plaine des Palmistes, Sainte-Rose et Saint- Philippe.
Le 30 mars dernier à Saint-André, Eric Fruteau a annoncé sa candidature.
« C’est un engagement fort pour notre pays, un moment important pour la transformation de notre territoire tant au niveau économique, social que culturel », explique le candidat du Parti communiste réunionnais qui rappelle la responsabilité du député qui « propose ou modifie les lois qui régissent le fonctionnement et la cohésion de notre société ».
« A La Réunion, il est nécessaire compte tenu de l’ampleur des nos problèmes (chômage, précarité sociale, retard de développement économique), de faire entendre la voix des Réunionnais et de poser les bases d’un nouveau projet de développement », explique Eric Fruteau, « il nous faut répondre à l’urgence sociale et refuser un modèle qui favorise l’accroissement des inégalités et de la pauvreté ».
Eric Fruteau a décidé de choisir pour l’accompagner dans cette mission « une femme avec qui je partage des valeurs et qui est décidée comme moi de faire de la politique autrement ».
Il s’agit de Monique Tacoun. Elle est originaire de Saint-Benoît, mère de deux enfants, elle est professeur issue de la société civile.
« Nous formons un ticket intéressant en termes de renouveau politique et de relève des générations, dans une période charnière pour l’avenir de La Réunion et de la 5ème circonscription », conclut Eric Fruteau.

« Le principal défi pour les années à venir est la création d’emplois »

Voici des extraits de la déclaration de Monique Tacoun.

Je m’appelle Monique Marimoutou, épouse Tacoun. Je suis originaire de Saint Benoit où j’ai effectué ma scolarité et obtenu mon baccalauréat. J’ai fait mes études en métropole puis je suis revenue pour travailler et y vivre. Après avoir enseigné pendant de nombreuses années au lycée professionnel Patu de Rosemont à Saint Benoit, je suis actuellement en poste au lycée de Saint Benoit IV, lycée de Sainte Anne.

J’habite Saint Benoit, dans le quartier à côté du rond point de Bras Canot. Je suis aussi une mère de famille de 2 enfants qui ont également fait toute leur scolarité à Saint Benoit, et pratiqué des activités culturelles et de loisirs sur la zone EST. (…)

Mes racines sont dans l’Est, et au fur à mesure des années, j’ai constaté le retard de développement de cette région par rapport au reste de l’île, retard économique, social et culturel. (…)

Le principal défi pour les années à venir est la création d’emplois dans cette région qui reste défavorisée, voire sinistrée. (…) Naturellement, cette priorité qu’est la création d’emplois s’articulera autour d’axes importants comme la construction de logements sociaux avec une revalorisation de la LBU (ligne budgétaire unique) et le développement des entreprises.

Il faudra explorer toutes les pistes pour créer de nouveaux métiers, dans le service d’aide à la personne, afin d’accompagner l’individu de sa naissance à sa mort. A l’horizon 2020, nous serons 1 million de personnes à La Réunion. En plus de la multiplication des structures dédiées à la petite enfance il sera donc nécessaire, de penser à la qualité de vie de nos personnes âgées. Outre les structures connues comme les EHPAD (Etablissement Hébergeant les Personnes Agées Dépendantes), les maisons de retraite, il sera nécessaire de réfléchir et de proposer plusieurs modèles de résidences seniors, des résidences multigénérationnelles, ainsi qu’un accueil de jour performant dans des espaces structurés et agréables pour les gramounes, car il faut aussi penser à soulager les aidants familiaux qui assurent l’encadrement de ces personnes âgées à domicile.

J’ai aussi rejoint la candidature d’Eric Fruteau pour son investissement dans la maitrise des énergies, en particulier dans les énergies renouvelables, l’hydraulique, le photovoltaïque, les éoliennes, la géothermie, la marée motrice et toutes les pistes issues des recherches scientifiques, applicables à l’île de La Réunion. Tout ceci, pour réduire l’utilisation des énergies fossiles de plus en plus chères, et augmenter notre indépendance énergétique tout en respectant notre environnement majestueux (2/3 du parc national se trouvent dans la région Est).

Le modèle de défiscalisation doit être revu, afin de profiter au plus grand nombre de Réunionnais et ne pas être capté par de grands groupes financiers, extérieurs, qui ont seuls, pu profiter des avantages proposés. Je souhaite également apporter ma contribution au nouveau modèle de développement durable et solidaire qu’il faudra mettre en place sur l’ensemble de la Région Est. L’agriculture doit y trouver toute sa place, en combinant la maitrise de chaque filière avec la meilleure utilisation possible des surfaces agricoles. L’agriculture le mérite car elle est le socle de l’identité réunionnaise. (…)


Kanalreunion.com